Théodore FRERE

Peintre orientaliste français, 1814-1888

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Charles-Théodore Frère et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Charles-Théodore Frère

Prix d’une peinture signée Charles-Théodore Frère en vente aux enchères : 150 – 200 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 150 – 20 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Charles-Théodore Frère, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Entre la France et le Moyen-Orient

Né en 1814 à Paris, Charles-Théodore Frère grandit dans une famille d’artistes avec un père musicien et un frère peintre, Pierre-Edouard. Il étudie donc à l’École des Beaux-Arts, avec pour professeurs des artistes renommés : le portraitiste Jules Cogniet et le paysagiste Camille Roqueplan.

Dès la fin de ses études, il entreprend un court voyage en France, parcourant l’Alsace, l’Auvergne ou encore la Normandie. Et dès son retour à la capitale en 1834, il est exposé. Il repart cependant rapidement, mais plus loin cette fois. Il voyage ainsi à Malte, en Grèce et au Moyen-Orient. Cette dernière destination a un impact important sur son style artistique.

En 1836, il s’installe à Alger puis part avec l’armée, trois années plus tard à Constantine. En 1953, il installe son atelier au Caire, où il devient peintre de la cour et se fait nommer « bey », titre turc le désignant comme chef de ses terres. Les titres s’enchaînent puisqu’il devient Officier de l’ordre du Medjidié de l’Empire ottoman et accompagne, en 1869, l’impératrice Eugénie pour l’inauguration du canal de Suez, accompagné d’autres peintres, comme Eugène Fromdentin et Jean-Léon Gérôme. À la suite de cela, elle lui commande des toiles à l’aquarelle qu’il ne peut finalement livrer à cause de la guerre de 1870. C’est la marquise de Puisaye, amie proche et élève de l’artiste qui les récupère. Elle hérite d’ailleurs, à la mort de l’artiste, des fonds de son atelier.

Charles-Théodore Frère expose à de nombreuses reprises, notamment lors des expositions universelles en 1855, 1867 et 1878.

Figure française de l’orientalisme

L’artiste vient un orientaliste lors de ses voyages au Moyen-Orient et en deviendra même une figure française. Ce mouvement, très attaché à l’esthétisme du romantisme, glorifie un Orient parfois fantasmé. Il dénote une passion de l’Égypte, et met à l’honneur des scènes de vie quotidienne du monde oriental dans le but de capturer leur authenticité. Cependant, au fur et à mesure des années et avec l’apparition de la photographie, les peintres cherchent à représenter des paysages plus réalistes, plus fidèles. C’est donc vers 1836 que Charles Théodore Frère illustre, dans ses tableaux, l’architecture orientale, des bazars jusqu’aux mosquées, en passant par les bars et les caravanes dans le désert, comme Vue de la mosquée Sidi Abd-Er-Raham, Plaine de la Mitidja ou encore Jardins à l’intérieur de la Casbah d’Alger.

Ses tableaux sont lumineux et certains d’entre eux sont réalisés sur de petits panneaux de bois. Ils témoignent de son vécu en Algérie.

Des paysages très recherchés

Charles-Théodore est un des rares artistes français à avoir peint Jérusalem ou encore Palmyre, Damas et Beyrouth. Sa notoriété est telle que le roi Wurtemberg lui commande des toiles lors de son premier voyage en Algérie tandis que l’État achète la toile Les monts de Felfela. Ses paysages orientaux sont exposés au Salon de Paris, comme le Coucher de soleil au bord du Nil, en 1877.

Ses scènes de la vie quotidienne orientale sont rares, mais sont recherchées. Elles sont estimées entre 3000 € et 20 000 € tandis que les toiles de paysages panoramiques se vendent entre 5000 € et 35 000 € en fonction de leur taille.

Reconnaître la signature de Charles-Théodore Frère 

Charles-Théodore Frère fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Charles-Théodore Frère

Si vous possédez une œuvre de Charles-Théodore Frère ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.