Shakir Hassan Al Said

peintre irakien du XXème siècle, 1925-2004

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Shakir Hassan Al Said

Peinture : 7.900-221.700 €

Dessin : 840-17.700 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre de Shakir Hassan Al Said, nos experts s’en chargent.

Le père de l’art moderne en Irak 

Shakir Hassan Al Said est né en Irak à Samawa en 1925. Fort d’un parcours universitaire et professoral en sciences sociales, il étudiera et enseignera également l’histoire de l’art, l’art, la sculpture, la peinture à l’institut des arts de Bagdad et à Paris. Artiste aussi polyvalent qu’influent, Shakir Hassan Al Said est un membre du groupe Jama’et Bagdad lil Fann al — Hadith qui est le Groupe de Bagdad pour l’art moderne. Au sein de ce groupe, il rédige des manifestes donnant vie à son engagement au regard de l’héritage culturel irakien et de la modernité, ses manifestes sont les premiers de ce genre en Irak. En tant qu’artiste il a la volonté de montrer que l’inspiration dans la tradition est le début pour arriver par les styles modernes à la création d’une vision culturelle. Membre d’un autre groupe, le One Dimension Group il y développe une approche théorique de l’art centrée sur l’arabe littéraire et sa calligraphie. Shakir Hassan Al Said met en exergue la compréhension des lettres au-delà de leur forme, de l’orthographe, mais comme faisant partie intégrale de sa vision de l’esthétique du tracé. Décédé en 2004, son engagement littéraire et artistique, sa capacité à explorer les différentes valeurs qui l’entourent, ont ancré dans l’Histoire de l’art Shakir Hassan Al Said comme le père de l’art moderne en Irak. 

Entre héritage et modernité, l’art comme contemplation 

Shakir Hassan Al Said est au cœur d’un héritage arabo-islamique et d’une culture populaire riche qui nourrit profondément ses œuvres. Sont au cœur de cet héritage ancestral la culture régionale irakienne, l’art de l’Islam, des miniatures du XIIIe, la culture populaire artisanale (comme les tapis traditionnels). Il porte l’héritage culturel de son pays, et explore les dimensions artistiques de la calligraphie arabe. Ses premières peintures montrent un point de rencontre et d’influence avec les mouvements d’avant-garde européens, avec une inspiration des œuvres de Paul Klee. Il intègre des couleurs vives, avec des éléments figuratifs et abstraits. Un premier tournant artistique apparaît avec la distance prise avec l’influence de l’art moderne européen, afin de l’intégrer dans un contexte local et national irakien, qui s’accorde avec la montée du nationalisme. Par ailleurs, dans les années 1960, il se rapproche du soufisme, les tons deviennent plus neutres, se rapprochent des couleurs de la terre. Prédomine alors la calligraphie au centre de ses œuvres, placée dans un contexte contemporain, l’abstraction règne dans une recherche épistémologique et spirituelle. Pour Al Said, l’art doit se révéler comme une contemplation plutôt qu’une création. 

Ses œuvres 

The Orchard of Knowledge

Bottom The Victorious

Objective Contemplations

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.