Wou-Ki ZAO

Peintre d'origine chinoise du XXème siècle , 1920-2013

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Zao Wou ki et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, estimation et prix de Zao Wou Ki

Zao Wou Ki est un peintre d’origine chinoise, rattaché à la fois  et aux techniques ancestrales chinoises et à l’abstraction lyrique (à partir des années 1950), ce qui l’a fait connaître. Il a par ailleurs réalisé de nombreuses estampes, des aquarelles et des sculptures et objets. Les formats du peintre de plus de 1 mètre sont vendus entre 500 000 euros et plusieurs dizaines de millions d’euros. Les œuvres réalisées avant les années 1970 sont les plus recherchées. Le prix des lithographies est en constante évolution et les plus belles peuvent atteindre les 70 000 euros.

Prix moyen de vente d’une peinture : 700 – 19 00 000 €

Estimation pour une encre ou une aquarelle signée Zao Wou Ki : 300 – 300 000 €

Cote de l’artiste pour une estampe : 50 – 60 000 €

Valeur estimée d’une sculpture : 2 000 – 45 000 €

Valeur moyenne d’une céramique : 200 – 25 000 €

Peintures

Les peintures de Zao Wou Ki (huiles sur toile) sont abstraites ou semi-abstraites. Certaines sont des natures mortes ou des paysages stylisés, mais la majeure partie se rattachent à l’abstraction lyrique et sont les plus prisées. Les palettes de tons sont soit vives, soit ternes, et les couleurs sont dégradées et mélangées entre elles. La matière est travaillée ; épaisseurs, croûtes, coups de pinceaux ou de couteaux apparents. L’on peut percevoir des paysages de montagnes ou des villages dans les peintures de Zao Wou-ki. Ces paysages semblent apparaître comme dans un blizzard ou un brouillard, de manière implicite. Ces paysages flous sont souvent centrés dans la toile, bordée par une ou plusieurs couleurs. Les formats sont variables : 40×50 cm, 100x160cm et au-delà. Certaines peintures sont travaillées en trois dimensions avec une épaisseur. En vente aux enchères, les peintures signées Zao Wou Ki sont estimées entre 700 euros et 19 millions d’euros. Prix-record atteint pour Juin-Octobre 1985 (1985, huile/toile, triptyque, 280×1 000cm) vendu 49 518 900 euros chez Sotheby’s à Hong Kong en 2018.

Estampes & Multiples

Zao Wou Ki a réalisé de très nombreuses estampes et gravures (lithographies, aquatintes, eaux fortes, gravures) régulièrement vendues aux enchères. La plupart sont liées à l’abstraction lyrique ; on y trouve une recherche de mouvement dans la disposition des couleurs qui se mélangent entre elles et se rencontrent. D’autres sont plus géométriques ou laissent apparaître des paysages comme des montagnes en noir et blanc et dessinés en mode « inversé ». D’autres, enfin, peuvent être assimilées à des estampes chinoises traditionnelles, en ombres chinoises. Les dimensions avoisinent en moyenne les 30×20 cm et les 60x80cm. La valeur d’une estampe ou d’un multiple se situe entre 50 euros et 60 000 euros.

Encres & aquarelles

Zao Wou Ki a produit des aquarelles et des encres, ainsi que quelques dessins plus rares. Les encres et aquarelles laissent en général apparaître des formes et des paysages, peu ou très flous, souvent sur un fond d’une ou plusieurs couleurs, stylisé ou dégradé. Le noir est présent mais moins intense que dans les peintures et estampes. Les encres sont souvent mélangées ; chaque couleur a un aspect « sali », dilué. Les formats varient entre 30x50cm et 50x70cm. Quant aux prix, ils évoluent entre 300 euros et 300 000 euros

Objets

Zao Wou Ki a peint et stylisé de nombreuses pièces de céramique : vases, assiettes, plats, en céramique ou porcelaine. Un des motifs récurrents est une orchidée, rose, bleue, verte et jaune, peinte à l’encre ou à l’aquarelle, dont les pétales semblent s’envoler et s’estomper peu à peu. L’on retrouve, dans les autres motifs (fleurs ou abstraits) des objets peints par l’artiste, des jeux de transparence, des dégradés, et un mouvement dans les couleurs. Les assiettes se vendent entre 200 euros et 25 000 euros pour les plus onéreuses. Les vases, de formes et dimensions variables (20 à 50 cm de haut), se vendent entre 5 000 euros et 25 000 euros.

Sculptures

Zao Wou Ki a réalisé de nombreuses stèles arborant un panneau peint de l’artiste. Les couleurs et les motifs sont en général plus agressifs que sur une peinture classique ; rouge primaire, jaune vif, bleu ciel, vert émeraude ou noir (une ou deux couleurs par sculpture) sont éclaboussés sur la stèle immaculée, des gros traits et des gribouillis parcourent la stèle. Les dimensions sont comprises entre 30x40cm et 60x25cm. Chaque sculpture est identifiée selon sa nature et un numéro de création attrivué par l’artiste, et éventuellement son orientation et ses couleurs par les maisons de vente, par exemple ; Stèle 07, (Verticale Noire), 2006/2007, vendue 61 000 euros chez Sotheby’s en 2014. La valeur marchande estimée d’une sculpture réalisée par Zao Wou Ki s’échelonne de 2 000 euros à 45 000 euros. Le prix-record de 76 120 euros a été atteint pour Stèle 09 (Vert et Noir) (2006-2007, 25x61x12cm) vendue chez Sotheby’s en 2013.

Qui est Zao Wou Ki ?

La jeunesse de Zao Wou Ki

Zao Wou Ki est né à Pékin le 1er février 1920 et décédé le 9 avril 2013 à Nyon en Suisse. Dès sa jeunesse, Zao Wou Ki dessine et peint. Sa famille fait partie de la dynastie Song. À l’âge de quinze ans, il réussit l’examen d’entrée à l’École des Beaux-Arts de Hangzhou. Pendant plusieurs années, il va apprendre le dessin d’après la sculpture et le modèle vivant. Il expose ses œuvres pour la première fois en 1941 à Chongqing. Il va être influencé par des peintres comme Matisse, Picasso et Cézanne.

C’est un peintre et graveur chinois naturalisé français en 1964. Dans les années 50, il est rattaché à la nouvelle École de Paris puis à l’abstraction lyrique, l’œuvre la « Traversée des apparences » marque cette transition. Il s’inspire des artistes français à travers les cartes postales que son oncle lui rapporte.

Zao Wou Ki et la France

L’année 1946 est une année cruciale pour Zao Wou Ki qui rencontre Vadime Elisseeff, attaché culturel à l’ambassade de France en Chine. Il va l’inciter à venir en France. Certaines de ses toiles vont être amenées en France et présentées au musée Cernuschi lors de l’exposition « De la peinture chinoises contemporaines ». C’est à l’âge de vingt-sept ans et après une exposition à Shanghai qu’il décide d’aller à Paris pour continuer son apprentissage. À son arrivée à Paris, il visite le Louvre à plusieurs reprises et s’installe dans le quartier des peintres à Montparnasse. Il va fréquenter des artistes comme Pierre Soulages ou le sculpteur Giacometti.

La consécration de Zao Wou Ki

Sa première exposition française a lieu à la Galerie Creuze, il découvre au même moment la technique de la lithographie qui va vite le fasciner. Il va d’ailleurs se lier d’amitié avec André Michaux qui lui dédier plusieurs poèmes. Dès les années 60, plusieurs expositions lui sont consacrées à travers le monde. Le président Georges Pompidou a acquis une de ses œuvres pour son bureau. Il va également collaborer avec la manufacture de Sèvres pour la réalisation d’un service pour le ministère des Affaires étrangères.

En 1981, une grande rétrospective est consacrée à Zao Wou Ki aux galeries nationales du Grand Palais, elle sera itinérante dans cinq pays, dont le Japon et la Chine.

En 2018, le musée d’art moderne de la ville de Paris lui consacre une exposition.

Les techniques utilisées par Zao Wou Ki

Zao Wou Ki travaille avec plusieurs médiums dont la peinture, l’encre de chine ou même le vitrail. Il va d’abord travailler selon la tradition chinoise puis il va s’intéresser à l’abstraction lyrique au fil du temps grâce à Paul Klee. Ses peintures sont de grands formats avec le plus souvent comme titre la date de leur achèvement ou un événement. Parmi ses toiles les plus connues, il y a la « Piazza », la « Foule Noir ». L’encre de Chine aura une place importante jusqu’en 1945 puis il la délaisse jusqu’en 1971. Zao Wou ki souhaite que son art ait une portée universelle.

Son rôle d’illustrateur est également important avec ses lithographies, il a travaillé avec André Malraux pour son livre « La tentation de l’occident » ainsi que bien d’autres auteurs comme Léopold Sédar Senghor, René Char ou Jocelyne François.

Reconnaître la signature de Zao Wou Ki

Comme beaucoup d’artistes, Zao Wou Ki ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

expertise signature zao wou ki

Expertiser et vendre un tableau de Zao Wou Ki 

Si vous possédez un tableau de Zao Wou ki ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes