Comment estimer un meuble ancien ?

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Si posséder une œuvre d’art en fait rêver plus d’un, il n’en est pas moins rare de découvrir qu’un meuble oublié — ou pas — soit un véritable trésor. Il se peut alors que vous vous sentiez perdu dans la jungle du marché de l’art. Pas de panique, vous n’êtes pas le premier à découvrir la complexité du marché de l’estimation des œuvres d’art en vue d’une vente. Mais alors, comment estimer un meuble ancien ? Comment faire pour éviter les pièges du marché et vendre au meilleur prix ?

Définir ce qu’est un meuble ancien

Pour qu’un meuble soit considéré comme ancien, il faut que sa réalisation remonte à plus de cent ans.

 

Identifier une sculpture en relief : un signe de qualité

Pour espérer vendre un meuble ancien à un prix élevé, il est important de faire attention à la sculpture. Si la sculpture du meuble est trop régulière, il se peut qu’il soit récent. Les ébénistes ou menuisiers travaillent à la main, certains sont très habiles, mais laissent presque toujours des irrégularités. La sculpture est alors dite « grasse », c’est-à-dire en relief sur la planche. Si le motif est creusé, le meuble peut avoir été fabriqué tardivement et le prix de vente sera moins important.

 

La qualité de la patine du bois et les traces d’usure comme critère d’évaluation

Les meubles anciens doivent présenter une patine homogène et foncée. Les extrémités exposées aux frottements doivent être usées. Les planches du fond, du plafond ou du plancher doivent présenter des traces de scie irrégulières. Un meuble plus récent aura des traces de scie mécanique régulières. Selon l’essence de bois utilisée, des trous de vers apparaissent avec le temps, ces derniers doivent être irréguliers.

 

Reconnaître un meuble de valeur à travers sa technique d’assemblage

Un des points essentiels dans l’estimation d’un meuble ancien est de regarder son assemblage. Un critère qui ne trompe pas pour reconnaître si un meuble est ancien est la présence de chevilles sur son corps et sur ses portes. Les tiroirs du meuble peuvent également donner des indices sur la qualité de l’objet. La présence d’un assemblage en queues d’aronde est un bon indice (un excellent menuisier ne dépassera pas trois queues d’aronde par tiroir). A contrario, les meubles plus récents, du XIXe siècle par exemple, sont souvent collés et renforcés par des équerres et des vis.

 

Les traces de restauration, perte ou gain de valeur ?

Les raisons sont nombreuses pour expliquer la présence de traces d’une restauration. En effet, il est fréquent qu’un meuble ancien ait subi des restaurations en raison de sa conservation et de son usage.

Il existe deux types de restaurations :

  • – Les restaurations bénéfiques pour la valeur du meuble. Lorsque les restaurations sont minimes, le risque de faux est réduit et peut être une source de plus-value pour le meuble.
  • – Les restaurations impactant négativement la valeur du meuble. La présence de traces d’une importante restauration n’est pas un bon signe et peut avoir une incidence négative sur le prix. Il convient d’être particulièrement attentif concernant les meubles avec une corniche.

 

Tous les meubles anciens sont-ils estampillés ?

L’estampille est une marque apposée telle une signature sur un meuble réalisé par un menuisier ou un ébéniste. L’estampille est un facteur déterminant pour l’authentification et l’estimation d’un meuble.

La plupart des meubles estampillés datent du XVIIIe siècle. Ce type de signature devient obligatoire de 1637 à 1790 (suite à la Révolution avec l’abolition des corporations). L’estampille peut se trouver à différents endroits en fonction du meuble. Par exemple, sur la tranche du tiroir, sur le plateau ou sur un montant pour une commode.

La valeur du meuble sera plus importante pour certains grands ébénistes recherchés comme Jacob, artiste de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle.

Enfin, pour savoir si une estampille est authentique, il convient de la comparer avec une signature servant d’étalon.

 

Comment identifier l’œuvre d’un faussaire grâce à un examen visuel, rapide et intuitif ?

Avec l’appât du gain, les tentations de contrefaçons sont nombreuses pour les faussaires. Il est néanmoins possible d’identifier rapidement les caractéristiques d’un meuble ancien contrefait à travers un examen visuel. Voici quelques-unes des techniques les plus utilisées :

  • – Les meubles régionaux (dont la valeur est faible) embellis d’ornements récemment sculptés ;  
  • – Les trous de vers réalisés artificiellement à la surface ;
  • – Les erreurs stylistiques mélangeant plusieurs périodes ;
  • – Les finitions bâclées à cause de l’utilisation de machines et de matériaux plus rentables.

Un examen visuel reste primordial pour reconnaître un meuble ancien, mais n’est pas suffisant face aux meubles fabriqués par de grands faussaires. Seul un expert peut apporter une réponse, parfois même aider des dernières technologies et de la science.

 

Faire estimer un meuble ancien par un expert

Il est important de noter que le prix d’un meuble ancien peut varier d’une période à l’autre, il est nécessaire de se tenir informé des tendances économiques du marché de l’art. La valeur des meubles anciens dépend des multiples facteurs évoqués précédemment tout en répondant à la loi de l’offre et de la demande.

Pour une estimation précise de meuble ancien, nos experts vous apportent leur expérience pour vous accompagner dans une vente au meilleur prix de vos objets via notre formulaire d’estimation en ligne.

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.