Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Comment vendre des livres anciens ?

En 2018, le livre d’heures de François Ier, qui est un livre liturgique, fut classé trésor national et entra dans les collections du Louvre, grâce à l’effort financier de 8 500 donateurs, pour un total de plus d’un million d’euros.

Le livre d’heures de François Ier

Qui a dit que les vieux livres ne faisaient pas recette ? Dans votre bibliothèque se cache peut-être un livre ancien de valeur qui ne demande qu’à être lu et relu, ou réapparaître sur le marché. 

Chiffres clés pour lecteurs avisés

C’est au Vème siècle de notre ère que naquit la reliure et le livre. Travail minutieux confié aux moines, la confection des livres se démocratise avec la naissance de l’imprimerie au milieu du XVe siècle. Le livre devient alors un objet de luxe, collectionné et jalousement conservé. 

La bible est le livre le plus imprimé dans le monde, depuis les premières éditions par Gutenberg. Dans les années 1980, un des quarante-huit exemplaires connus de cette bible a été vendu chez Christie’s à New York pour plus de deux millions de dollars. 

La bible de Gutenberg

L’apparition ou la réapparition sur le marché d’éditions anciennes de la bible ainsi que d’autres ouvrages anciens, créés des émules chez les bibliophiles, pour lesquels l’amour du livre n’a pas de prix.  

Observation préalable à la vente  

Il faut tout d’abord se renseigner sur l’ouvrage en lui-même, connaître sa date de parution. Il est considéré par les bibliophiles comme ancien à partir du moment où il a été publié avant la fin de l’Ancien Régime et donc avant la fin du XVIIIe siècle. Cette date peut varier et certains considèrent les livres comme « anciens » lorsqu’ils ont été publiés avant 1950. 

Hamlet, William Shakespear, 1603

Il faut également prêter attention au nombre de tirages de l’ouvrage. Plus le livre a été tiré en nombre d’exemplaires important, moins il a de valeur. En effet, la rareté créée la demande. Il faut donc étudier l’intérieur du livre afin d’en rendre compte. 

L’état de conservation de l’ouvrage est un élément essentiel pour déterminer sa valeur, notamment l’état de la reliure qui reste l’élément esthétique principal du livre. Les amateurs s’intéressent aussi bien au contenu, au style des caractères, au format, à l’année de parution, à la beauté de la reliure. Ce n’est pas tant le contenu savant qui intéresse les amateurs, mais plutôt son aspect, le livre ancien s’achète et se vend plus comme un objet de collection esthétique que comme un objet d’intérêt scientifique ou intellectuel.

Les moyens de vendre

Vendre soi-même le livre sur eBay, c’est la garantie de toucher un large public de bibliophiles, et de vendre rapidement, mais il faut s’occuper de toutes les démarches de : créer un compte, rentrer les descriptions et les photos précises de chaque ouvrage et faire sa propre estimation basée sur des comparaisons parfois hasardeuses. 

La vente aux enchères est l’un des moyens les plus efficaces de vendre les livres anciens, car les bibliophiles sont informées de la tenue des ventes cataloguées sur ce thème grâce à la publicité effectuée par les maisons de vente. 

Première version du journal d’Anne Frank, vendu à plus de 7 000 euros

L’esthétique ainsi que l’état de conservation du livre ancien sont des données essentielles à prendre en compte pour le vendre. Toute dégradation, la plus infime soit elle est un moyen de dépréciation. L’étude doit obligatoirement inscrire dans la description du catalogue les éventuelles « mouillures », « cassures » (au dos) ou « déchirures », afin que l’acquéreur potentiel ne soit pas floué. Les descriptions et l’expertise sont donc un point positif pour la mise en vente d’ouvrages, surtout s’ils sont exceptionnels et malgré une participation financière demandée au vendeur (environ 20 % du prix d’adjudication). 

Vendre ses ouvrages à un libraire est également possible. Il est alors recommandé de faire jouer la concurrence entre les différents libraires afin de savoir lequel vous l’achètera et au meilleur prix. Le libraire, comme tout professionnel doit se réserver une marge sur la revente de votre ouvrage et ne vous l’achètera généralement qu’à 1/3 voire la moitié de sa valeur. 

La vente des livres anciens n’est pas toujours une démarche évidente, c’est pourquoi nos experts sont prêts à vous renseigner sur la valeur de vos ouvrages afin de déterminer la solution la plus adaptée pour les vendre. 

Partager l'article sur :