Emile Othon FRIESZ

Peintre et graveur français du XXe, 1879-1949

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Emile Othon FRIESZ

Prix d’une peinture signée FRIESZ en vente aux enchères : 400 – 15 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle : 200 – 2 000€

Estimation moyenne pour une estampe : 30 – 500€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de EO Friesz , nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

L’art avant la marine

Achille-Emile-Othon Friesz est un artiste peintre français né en 1879 au Havre. Sa famille est une famille de marin qui l’encourage à s’engager dans des études artistiques, au Havre il garde toute sa vie un ancrage familial et amical qui alimente sa création. À l’école municipale des Beaux-Arts du Havre, il suit les cours de Charles Lhuillier et rencontre Georges Braque et Raoul Dufy. Il obtient par la suite une bourse pour l’École des Beaux-Arts de Paris et rentre dans l’atelier de Léon Bonnat, grand portraitiste influencé par la peintre des maîtres espagnols.

Son amitié avec Georges Braque et Raoul Dufy stimule sa création picturale et sa recherche d’expérimentations chromatiques. En 1900 il fait ses débuts au sein de la Société des Artistes Français, il expose au Salon d’Automne de 1905 aux côtés de Matisse, Marquet, Manguin et incarne les débuts du fauvisme. Il expose ses œuvres dans des galeries dans le monde entier, à New York, Berlin, Paris… Il possède un atelier en Normandie, sa région natale, puis à Paris, il enseigne également pendant un temps en Italie. En 1937, il réalise avec Raoul Dufy la décoration du Palais de Chaillot. Il meurt en 1949 à Paris.

Du fauvisme au classicisme

Othon Friesz est, comme un grand nombre d’artistes du XXe, d’abord influencé par le mouvement impressionniste. Il est également profondément fasciné par les œuvres de Van Gogh et Paul Gauguin. Il se tourne d’abord vers l’esthétique fauve, avec Braque à Anvers et à La Ciotat il travaille à la transposition de la lumière, au jaillissement des couleurs. L’historien d’art Jean-Marie Marquis souligne par ailleurs que ses œuvres sont dotées de plus d’exubérance dans le dessin que les autres fauves, mais il en est l’un des principaux ambassadeurs. Mais lorsque Braque et Picasso s’orientent vers la création du mouvement cubiste, Friesz rompt avec les mouvements d’avant-garde. En effet, il se détache des couleurs fauves pour se tourner vers des teintes plus pâles, en reconstruisant ses œuvres plus classiquement.

Profondément influencé par le naturalisme de Cézanne, il peint des nus et des natures mortes classiques. Il sera un fervent défenseur du classicisme de Cezanne. Tout au long de sa vie, il va renouveler les thèmes de ses œuvres que ce soit grâce à ses voyages ou à cause de la guerre.

Oeuvres

La Guerre, musée de Grenoble

Portrait de Mme Friesz, 1923, musée national d’Art moderne, Paris

Arbres à Honfleur, 1906-1907 Le port de Dieppe, 1930

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.