Jules ZINGG

Peintre décorateur et graveur français, 1882-1942

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Jules Émile ZINGG

Prix d’une peinture signée Zingg : 600 – 25 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 30 – 3 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Qui est Jules Émile ZINGG ?

Jules Zingg (1882 – 1942) est un peintre, dessinateur et graveur français postimpressionniste. Il débute sa formation artistique dans l’atelier de Felix Giacomotti, à l’École des Beaux-Arts de Besançon. Au bout d’un an, il réussit à intégrer l’École des Beaux-Arts de Paris, aux côtés de Fernand Cormon, avec qui il perfectionne le paysagisme.

À partir des années 1910, il reçoit des prix pour ses réalisations, comme le lauréat du prix de Rome en 1913. Au début de la Première Guerre mondiale, il s’engage avec Vuillard, comme peintre aux Armées.

À la fin de la décennie, il présente son travail à la Galerie Druet. Cette exposition marque un nouveau départ, dans ce que l’on qualifie de « sa période japonaise ». En 1926, naît la « Société Belfortaine des Beaux-Arts » qui a pour but de mettre en place d’importantes expositions aux musées de Belfort.

Zingg présente ses réalisations aux côtés d’autres artistes, tels que Jacques-Émile Blanche, Raymond Legueult, Georges Fréset, Eugène Bersier et bien d’autres. En 1930, Zingg devient Chevalier de la Légion d’honneur. Il meurt 12 ans plus tard, à 60 ans. 

L’appel de la campagne

Pour ses créations, Zingg s’inspire notamment des paysages champêtres qu’il découvre lors de ses voyages au sein de l’hexagone. Pour l’artiste, les guerres sont des moments marquants où il opère, à chaque fois, des changements fondamentaux dans son art. La Seconde Guerre mondiale le rend, elle, plus sensible à l’influence des Nabis, tels que Maurice Denis et Paul Sérusier

Un artiste déjà reconnu de son vivant

Au début du XXe siècle, Zingg suit les pas de son maître d’art, Cormon, avec la réalisation de grandes toiles. Néanmoins à la découverte de l’impressionnisme et d’artiste comme Cézanne, Van Gogh ou Gauguin, il se redirige progressivement vers de plus petits formats. Les années 1920 sont marquées d’une période décorative, avant de s’orienter vers le constructivisme.

Aujourd’hui, la cote de l’artiste sur le marché de l’art est stable. De plus, la présence de ses œuvres au sein de collections publiques appuie sa réputation et notoriété. Les toiles de sa période Nabis sont les plus recherchées, de par leur rareté.

En moyenne, ces tableaux valent généralement 20 000 euros. Maternité à la clarté se trouve en revanche au-dessus de la moyenne, avec un prix d’adjudication en 2016 de 50 600 euros, ayant doublé l’estimation d’origine. Pour des scènes champêtres, il faut compter aux alentours de 3 000 et 7 000 euros, et puis, pour des paysages enneigés, environ 10 000 euros.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.