TOBIASSE

Artiste français, 1927-2012

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Théo TOBIASSE et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de Théo TOBIASSE

Théo Tobiasse est un artiste peintre et sculpteur contemporain né en 1927 qui puise dans sa culture et religion juive pour réaliser ses œuvres. Il réalise ainsi des toiles figuratives, des corps féminins et des architectures à la limite du réalisme, tout cela à travers des tonalités lumineuses et variées.

 

Estimation minimale – maximale

Peinture 110 – 85 400 €
Dessin 50 – 25 000 €
Estampe 10 – 29 000 €
Sculpture 2 000 – 30 000 €
Sculpture 600 – 30 000 €

 

Peinture

Estimées entre 110 et 85400 euros, ses peintures à l’huile représentent des paysages urbains, ruraux surréalistes comme Les rues de Paris, vendu 1 000 euros, aux tonalités chaudes ou encore Saint Paul est un violon flottant, de 1977, vendu 9 200 euros. Il peint aussi des personnages aux formes généreuses et parfois irréelles comme Les filles de Loth, vendu 2 700 euros et Homme à la recherche d’une poupée géante, estimé entre 6 500 et 7 500 euros.

Peinture Théo Tobiasse

Peinture de Théo Tobiasse – Babylone depuis la première aube – Estimée 20 000 – 30 000 £

D’autres toiles, plus figuratives, sont aussi réalisées, Les chevaux de bois naviguent sur la Seine, estimé entre 6 900 et 7 800 euros ou encore Le joueur de Jazz et la Vache Bleue, de 1961, vendu 50000 euros.

Dessin

Ses dessins et aquarelles sont estimés entre 50 et 25000 euros. Les tonalités y sont moins vives avec des réalisations au crayon comme Amour arrache entre deux exils, vendu 520 euros ou encore Lumière à fleur de doigt, de 1979, vendu 800 euros. D’autres, à la gouache, rappellent la palette de couleurs de ses peintures à l’huile avec Le train de la jeune fille, 1969, vendu 1 000 euros et Retrouvez-moi en Galilée, 1973, pour 2 500 euros.

Ses aquarelles sont, elles aussi, lumineuses avec Le cantique des cantiques fruits, 2 800 euros. C’est New York est un champ, qui se vend au prix marteau le plus élevé, soit 23900 euros.

Estampe

Ses estampes, qu’il travaille beaucoup en couleur, sont estimées entre 10 et 29000 euros. Nous retrouvons de nombreuses lithographies figuratives estimées entre 100 et 200 euros comme Ruth et Booz, J’appellerai mon fils Obed ou encore Partout où tu iras j’irai. C’est Un hommage à H. C. Andersen, qui rencontre le plus de succès, se vendant 3 800 euros, juste devant une autre lithographie toujours en hommage à Andersen, vendue 3 600 euros.

Il produit aussi des gravures avec L’Homme à l’habit rouge, estimée entre 8 300 et 16700 euros, mais aussi des sérigraphies, aux traits plus abstraits comme Serenade pour une muse, vendue 175 euros.

Sculpture

Ses sculptures en bronze, métal et bas-relief sont estimées entre 200 et 100000 euros. Nous retrouvons les femmes aux formes généreuses, avec Danse de Myriam, en bronze, estimée entre 10000 et 12000 euros et d’autres moins surréalistes avec sa série La danseuse, estimée entre 10000 et 15000 euros. C’est une autre sculpture féminine qui rencontre le plus de succès, Reine des Peuples, se vendant 28000 euros.

Sculpture Théo Tobiasse

Sculpture de Théo Tobiasse – Bethsabée et Salomon – Estimée 15 000 – 16 000 €

Il sculpte aussi quelques objets comme un plateau, Jérusalem de miel et de lait, en bronze, vendu 2 500 euros ou encore une carafe, Massada, vendue 1 500 euros.
 

Qui est Théo Tobiasse ? 

Une jeunesse de déplacements

Théo Tobiasse est né à Jaffa en 1927. Ses parents sont originaires de Lituanie d’où ils ont fui pour échapper aux pogroms et aux tensions politiques agitant les pays d’Europe de l’est à cette période. La famille s’installe dans les années 1930 à Paris, où son père occupe un poste au sein d’une imprimerie russe.

Son appétence pour la pratique picturale, dessin et peinture, se manifeste précocement et se renforce au gré de ses découvertes de l’art qui lui est contemporain. Il est refusé à l’entrée de l’école nationale supérieure des arts décoratifs pour motif religieux, ce qui l’affecte particulièrement.

C’est en tant que graphiste au sein de l’imprimerie française de renom Draeger qu’il débute sa carrière professionnelle suite à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une période éreintante durant laquelle lui et sa famille ont vécu pendant près de deux années dans une cache parisienne.

Les débuts tardifs d’un autodidacte assumé

À ses débuts dans les années 60, Tobiasse obtient rapidement un contrat pour être exposé à la galerie du Faubourg Saint-Honoré.

Ses toiles figuratives reprennent des motifs du folklore des pays de l’est et du judaïsme, issus de son enfance. Sa palette lumineuse anime des architectures qui, au sein de ses compositions, vibrent, malgré une tension latente. Les corps féminins aux formes généreuses interrogent la réalité.

Les va-et-vient incessants entre son histoire personnelle, l’histoire du drame de la Shoah et une iconographie entre fiction et réalité imprègnent son œuvre.

Certains aspects de cette approche singulière ne sont pas sans évoquer les toiles de Marc Chagall.

Ses premières expositions datent de son début sur la scène artistique.

Mature, l’artiste condense et mélange les styles qu’il a observés, appréciés. Il se plaît à travailler dans un rapport d’émulation avec les techniques des grands maîtres du Siècle d’or hollandais et flamand, comme Rembrandt van Rijn, dont la Fiancée Juive du Rijksmuseum d’Amsterdam l’a fortement marqué.

Les années 70 et 80 sont un moment de retour aux sources, incitant Tobiasse à effectuer des références à sa culture personnelle et sa religion.

Installé dans le sud de la France à partir des années 60, l’artiste exploite les techniques, tout en élaborant de nouvelles approches en lithographie par exemple.

Honneurs et distinctions

Ses vitraux et fresques de la Grande Synagogue de Nice sont autant de témoignages de ses talents artistiques.

Tobiasse quitte la France pour les États-Unis en 1984, il revient à Saint-Paul-de-Vence par intermittence.

Une rétrospective lui est consacrée à Menton au Palais Carnolès en 1999.

Il est distingué et honoré de son vivant, mais également après son décès, survenu en 2012.

Reconnaître la signature de Théo Tobiasse

Theo Tobiasse fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de ses œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertise signature tobiasse

Expertiser et vendre un tableau de Théo TOBIASSE

Si vous possédez un tableau de Théo TOBIASSE ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui peuvent également vous intéresser

Salvador Dalí

Roberto Matta

Arman

Pablo Picasso

César

Robert Combas

Camille Hilaire

Bernard Buffet

Marc Chagall