Pierre PUVIS DE CHAVANNES

Peintre français précurseur du symbolisme, 1824-1898

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Pierre Puvis de Chavannes et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Pierre Puvis de Chavannes

Prix d’une peinture signée Puvis de Chavannes en vente aux enchères : 1 000 – 720 000 €

Estimation moyenne pour un multiple (lithographie, estampe, gravure…) : 50 – 3 200 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 100 – 30 000 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Puvis de Chavannes, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une formation plurale

Pierre Puvis de Chavannes est né à Lyon en 1824. Fils d’ingénieur, il étudia dans un premier temps la rhétorique et la philosophie au lycée Henri IV à Paris.

Il effectua un voyage en Italie où il découvrit les maîtres de la Renaissance. Dès lors, il se forma auprès du peintre romantique Henry Scheffer (1798-1862), frère d’Ary Scheffer (1795-1858).

À l’occasion d’un second séjour en Italie, Chavannes étudia brièvement auprès du maître de la couleur et du mouvement Eugène Delacroix (1798-1863), avant de rejoindre l’atelier du peintre académique Thomas Couture (1815-1879). Ce dernier forma les meilleurs talents de la peinture historique.

Très fortement marqué par les peintures murales de l’orientaliste Théodore Chassériau (1819-1856), notamment les décorations de la Cour des Comptes de 1848, Chavannes s’orienta définitivement vers la peinture murale.

Peintre de l’allégorie

Ses débuts au Salon furent difficiles, Puvis de Chavannes essuya plusieurs refus avant d’obtenir une médaille en 1861 pour Bellum et Concordia.

Cette récompense marqua le début d’une longue suite de décors muraux culminant avec la Vie de Sainte Geneviève (1874-1878) au Panthéon, l’Allégorie des sciences (1887) à la Sorbonne, ou encore, l’escalier de l’Hôtel de Ville (1891-1894) et la bibliothèque de Boston (1894-1896).

La peinture murale constitue la part la plus importante de l’œuvre de Chavannes. Toutefois, il convient de préciser que l’artiste ne peignait pas véritablement à fresque, mais sur des toiles qui étaient par la suite marouflées sur le mur.

Les peintures de chevalet de Pierre Puvis de Chavannes ont également leur importance puisqu’elles constituent des œuvres capitales pour l’histoire de la peinture. Considéré comme l’un des précurseurs au mouvement symboliste français — même s’il n’acceptait qu’avec réticence cette qualification de son vivant — Chavannes puisa son inspiration dans la Renaissance italienne et notamment dans l’œuvre de Giotto (1266-1337).  

Ses compositions se distinguent par une peinture plate, une application très sobre de la touche, une construction savante de la toile ainsi que la représentation d’un sujet délibérément tourné vers le temps qui passe. 

L’artiste fut fortement marqué par la guerre franco-prussienne et réalisa de nombreuses œuvres relatives à ces évènements, dont L’Espérance (1871). La composition illustre l’Espérance sous les traits d’une jeune fille nue assise sur une draperie blanche. À l’arrière figure un paysage de désolation. Cependant, plusieurs éléments évoquent l’ère nouvelle à venir (brin d’olivier, clarté à l’arrière-plan, fleurs).

L’œuvre de Chavannes eut une influence déterminante sur le divisionniste Georges Seurat (1859-1891), le primitiviste Paul Gauguin (1848-1903) et les nabis tels Maurice Denis (1870-1943). 

Peintre majeur du XIXe siècle

Fortement critiquée de son vivant, l’œuvre de Puvis de Chavannes n’a jamais été pleinement comprise par ses contemporains. Aujourd’hui appréciées et recherchées, ses œuvres figurent dans de nombreuses institutions publiques (Musée d’Orsay, Musée Bonnat-Helleu, Cleveland Museum of Art, Musée des Beaux-Arts de l’Ontario, Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg) et collections privées.

Coté sur le marché, Christie’s New York adjugea L’Enfance de Sainte-Geneviève (1874) 770 402 euros en 1998.

Reconnaître la signature de Pierre Puvis de Chavannes 

Pierre Puvis de Chavannes fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature puvis de chavannes

Expertiser et vendre une œuvre de Puvis de Chavannes

Si vous possédez une œuvre de Pierre Puvis de Chavannes ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.