Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Qu’est-ce que la céramique ?

Il y a quelques années, un vase chinois a été vendu aux enchères par la maison Sotheby’s pour plus de 16 millions d’euros, après avoir été oublié pendant plusieurs décennies dans un grenier. La céramique est un matériau utilisé dans la confection de nombreux objets, des objets utilitaires aux plus belles créations artistiques, et ce, depuis des millénaires. 

La céramique : terme pluriel 

La céramique existe depuis des temps immémoriaux et regroupe une immense famille d’objets créés par les hommes pour leur vie quotidienne. Au départ la céramique se limitait à l’argile, séchée au soleil puis cuite au four, mais celle-ci restait poreuse, des techniques ont alors été créées pour la rendre imperméable. Cette imperméabilité a été permise en la recouvrant d’une glaçure. La glaçure, dite aussi émail, sera plus tard utilisée comme décor. 

La céramique regroupe donc la poterie mate, puis vernissées et donc imperméable. Puis la faïence se différencie de la poterie vernissée, par la pose à la surface de l’objet d’un émail blanc et opaque à base de sels d’étain. La faïence et sa technique s’est développée dans toute l’Europe, appelée « majolica » au XVIe siècle, en Italie elle est à motifs historiés religieux ou mythologiques, le plus souvent dans des teintes de bleus et de jaune plutôt ocre, à fond blanc. 

La faïence fine ou porcelaine opaque est née en Angleterre en 1769. Elle n’a de faïence que le nom, car il s’agit d’une pâte blanche, opaque, à texture fine, dense et sonore, recouverte d’un simple vernis transparent. Cette faïence fine sera appelée « cailloutage », ou encore « terre de pipe » selon les régions et les matériaux utilisés pour la créer. Le plus souvent cette faïence est réalisée avec un décor « par impression ». 

Le grès fait également parti de la famille des céramiques. Il est constitué d’une argile particulière supportant de très hautes chaleurs permettant un début de vitrification, et donc des qualités d’opacité, de dureté et d’imperméabilité. Les grès peuvent rester bruts ou être recouverts d’un simple vernis ou d’émail. 

Enfin la céramique regroupe les différents types de porcelaines. La porcelaine est une céramique fine et translucide. Elle est née en Chine, et cette technique se perfectionne sur ce territoire au XIIe siècle. Les secrets de la porcelaine seront percés en Allemagne et perfectionnés au XVIIIe siècle puis s’étendront à toute l’Europe et particulièrement à la France. La porcelaine est dite « dure » lorsqu’elle est réalisée à partir de kaolin (du nom d’une colline chinoise d’où cette argile est extraite). La pâte dite « tendre » est une tentative d’imitation de la porcelaine dure au kaolin par les Européens. 

Tour d’horizon de la faïence 

La faïence est le type de céramique le plus présent sur le marché de l’art. L’Italie est traditionnellement associée au travail de la faïence, tout particulièrement la ville d’Urbino dès le XVIe siècle.

La France a vu naître également de nombreux centres faïenciers connus pour leurs productions locales. La faïencerie de Nevers a connu un fort développement au XVIe siècle, grâce à l’arrivée des artisans italiens dans ses ateliers. L’influence décorative est donc d’abord italienne, puis l’iconographie flamande, persane et chinoise dynamisera de nouveau le travail de la faïence. D’autres faïenceries ont vu le jour en France, comme la célèbre manufacture de Rouen, ou encore les faïenceries de Lille, Saint-Omer, Strasbourg, Moustiers-Sainte-Marie, etc. 

Si chaque faïencerie a suivi les courants artistiques, comme les décors de chinoiseries au XVIIIe siècle en France, elles ont toutes des décors qui ont fait la renommée de leur production. À Rouen, le décor bleu à lambrequins (guirlandes, palmiers fleuris, rinceaux et draperies), sur un bond blanc opaque est une des marques de fabrique de cette faïencerie. 

En Europe, il existe d’autres faïenceries qui ont su donner ses lettres de noblesse à cet artisanat, comme celle de Delft en Hollande. La faïence de Delft est opaque, fine comme la porcelaine, mais dénuée de kaolin. La ville a su développer la production de sa faïencerie par la fondation d’une guilde regroupant les artisans de ces créations. Delft a aussi su tirer profit de la fermeture à cette époque des frontières chinoises et donc de la raréfaction d’objets d’importations pour prendre sa place sur le marché de la porcelaine. On retrouvera toutes les formes chinoises dans la faïence de Delft. 

La porcelaine : l’atout majeur de la céramique

Les experts s’autorisent à dire que la porcelaine est née en Chine vers le IIIe siècle après J.-C.. C’est un triomphe technique dans le domaine de la céramique. La blancheur, la sonorité, et la translucidité caractérisent la porcelaine. 

En Europe, depuis la fin du Moyen Âge et le début de l’époque moderne, la porcelaine est très convoitée. À partir du XVIe siècle, les porcelaines chinoises arrivent sur les bateaux portugais en Occident. Les pièces les plus convoitées sont celles à déco bleu et blanc. Les bleus et blancs de Chine ont une influence considérable sur la fabrication en Europe. Ces pièces seront copiées dans toute l’Europe. 

Au début du XVIIIe siècle, un gisement de kaolin découvert en Saxe permet la création à la manufacture de Meissen de porcelaines. La manufacture est surtout connue pour ses personnages colorés en porcelaine, souvent inclus dans des objets d’art tels que des pendules ou des portes-torchères. 

En France, en 1769, du kaolin est découvert dans le Limousin. Les premières pièces de porcelaine dure sont fabriquées dès 1770 à Sèvres. Beaucoup de manufactures suivront les procédés de création de la pâte dure à la suite de Sèvres. Au XIXe siècle, l’arrivée de l’industrialisation stoppe l’activité des manufactures. 

La céramique est un art riche par sa diversité et ses techniques. L’expertise des pièces en céramiques nécessite l’avis d’un expert qui saura déterminer la valeur des pièces de façon individuelle. Nos équipes d’experts sauront déterminer au mieux la provenance ainsi que la valeur de vos pièces en céramique. 

Partager l'article sur :