Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du métier de l'expertise

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Les salles de ventes aux enchères à Paris

La France place 19 opérateurs parmi les 100 premières sociétés mondiales soit 16 % des sociétés si l’on exclut les filiales françaises de Christie’s, Sotheby’s et Bonham’s. Artcurial, première société française, se situe au 14ème rang mondial, l’OVV Antoine Aguttes, la deuxième société française en 2018, se place au 43ème rang mondial et l’OVV Drouot Estimation avec 13,5 millions d’euros d’adjudications est la dernière à s’insérer dans le Top 100 au 99ème rang. La capitale française est devenue le lieu de certaines des plus grandes et des plus importantes ventes aux enchères au monde. Cela est peut-être dû à la quantité incroyable de foires d’art et de rétrospectives critiques des musées qui viennent ici.

Sotheby’s et Artcurial devant Christie’s à Paris

Sotheby’s qui a repris son titre de leader en 2018 reste en tête du podium, avec 123 millions d’euros, grâce à 17 enchères millionnaires. La maison a multiplié les succès en art contemporain (32,6 millions d’euros, dont 13,3 pour la collection Najon), en design (16,2 millions d’euros) et en arts premiers avec la vente de la collection Marceau Rivière (11,5 millions d’euros, dont 4,7 pour un masque baoulé, Côte d’Ivoire). La maison qui vient de passer dans le privé, depuis son récent achat par le propriétaire de SFR, Patrick Drahi, pourra compter au second semestre sur la vente-fleuve de la collection du compte et de la comtesse de Ribes provenant de leur hôtel particulier. Elle aura lieu, les 11 et 12 décembre 2019 et au printemps 2020.

Avec un produit de 123 millions d’euros, Artcurial est proche de Sotheby’s. La maison du rond-point des Champs-Élysées réalise le meilleur semestre de son histoire, un résultat en progression de 4 % par rapport à l’année dernière. Cette croissance est notamment portée par l’art contemporain (+39 %) qui lui permet de décrocher le plus beau prix dans ce secteur sur l’Hexagone (une huile sur toile de Chu Teh-Chun cédée 5,2 millions d’euros). Il faut aussi souligner le leadership en France du département « maîtres anciens et du XIXe » dont le résultat double par rapport à l’année dernière (12,4 millions d’euros) et la montée du département horlogerie (+26 %). Raison de son succès ? La maison poursuit sa diversification pour croiser les acheteurs. 

Avec un total de 84 millions d’euros ce semestre, la maison de François Pinault accuse une nouvelle baisse de l’ordre de 15 %. Faute d’avoir pu décrocher des collections phares, hormis celle très médiatique de la garde-robe de Catherine Deneuve, qui a rapporté près de 1 million d’euros, la maison compte seulement six enchères millionnaires : 2,9 millions d’euros pour un Wilfredo Lam.

D’autres maisons de ventes françaises ont un poids conséquent sur le marché 

Avec 350 000 visiteurs, Drouot affiche un produit de vente en hausse par rapport à la même période en 2018, avec un total de 201 millions d’euros et 598 ventes. Elle compte six enchères millionnaires (dont la nature morte d’Ambrosius Bosschaert adjugée 3,3 millions d’euros provenant de la succession de Mme Binoche), dix-huit supérieure à 500 000 euros et un record de 114 préemptions. Pour les autres maisons de ventes, Aguttes (29 millions d’euros) est suivi par Million (24,2 millions d’euros, une hausse de 23 %), Tajan (19, 2 millions d’euros), Ader (19 millions d’euros), et Cornette (14,5 millions d’euros).

À noter la belle percée de la plateforme Interenchères, avec ventes live, qui compte plus de 40 000 nouveaux inscrits et 107 millions d’euros de produits vendus, soit une hausse de 33 %.

Partager l'article sur :

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.