André Breton

artiste français du XXème siècle, 1896-1966

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste André Breton 

Dessin : 120-25.000 €

Sculpture : 180-546.000 €

Photographie : 100-900 €

Estampe  : 50-620 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’André Breton, nos experts s’en chargent.

André Breton et Littérature

André Breton naît en 1896 en Normandie. Issu d’une famille modeste, il effectue des études de médecine avant d’être mobilisé lors de la Première Guerre mondiale en tant qu’infirmier militaire à Nantes. Il se lie au court de son existence avec d’autres célèbres artistes en devenir : Guillaume Apollinaire, Louis Aragon et Philippe Soupault avec qui il fonde en 1919 la revue Littérature. Avant de faire partie du groupe dit des « surréalistes », breton appartenait au mouvement DADA, qui lui aussi révolutionnait les codes de l’art en utilisant l’absurde, le grotesque et l’exubérance.

Le Surréalisme

L’un des éléments les plus innovants du mouvement des surréalistes que Breton participe à créer est l’utilisation de l’écriture automatique, concept découvert par Freud dans ses études sur la psychanalyse. Il publie avec ses amis cités plus haut Les champs magnétiques en 1920. Breton publie de son côté des textes poétiques, dont Clair de Terre en 1923 ainsi que Poisson Soluble en 1924, année durant laquelle il publie aussi et surtout le Manifeste du Surréalisme. Il propose ainsi une définition théorique du surréalisme, mot qu’il emprunte à Apollinaire et qu’il modifie quelque peu : « Surréalisme : n, m., automatisme pur, par lequel on se propose d’exprimer, est verbalement, est par écrit, soit de toute autre façon, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique et morale. » Breton est le chef de file de ce mouvement d’avant-garde.

Un contexte marqué par la Seconde Guerre mondiale

Mais le groupe tient également à s’affirmer politiquement. Aragon et breton adhèrent au parti communiste français, bien que ce dernier finisse par se retirer, causant ainsi un déchirement au sein du groupe puis le départ d’Aragon en 1932. C’est justement à cette période que Breton produit ses œuvres les plus importantes, comme Nadja qu’il publie en 1928, Les vases communicants en 1932 puis L’amour fou en 1937.

Lorsque la Seconde Guerre éclate deux ans plus tard, Breton part se réfugier aux États-Unis, comme beaucoup d’artistes pionniers dans l’avant garde dont la production est qualifiée « d’art dégénéré » par le troisième Reich. Il ne rentre en France qu’après la libération, en 1946 et essaie tant bien que mal de reconstituer le groupe des surréalistes qu’il avait laissé derrière lui.

Jusqu’à la fin de ses jours, Breton n’a eu de cesse de militer pour une modernité poétique, jusqu’à ce qu’il s’éteigne en 1966 à Paris.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.