Albert UDERZO

Auteur de bande dessinée français, 1927

Vous avez des questions ?

Cote, prix et estimation d’Albert UDERZO

Estimation d’un dessin ou d’une planche de BD de l’artiste en vente aux enchères : 200 – 25 000€

Si vous souhaitez faire estimer une bande dessinée d’Uderzo, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une passion pour le dessin depuis l’enfance

Albert Uderzo est un auteur et artiste français de bandes dessinées, d’origine italienne. Albert est né citoyen italien et obtient la nationalité française en 1934.

Dans les années 1930, Albert développe une fascination pour la bande dessinée et les dessins animés américains, et est particulièrement impressionné par les œuvres de Walt Disney. Il pratique le dessin comme passe-temps depuis qu’il est à la maternelle.

Quand il a 11 ou 12 ans, ses parents réalisent qu’Albert est daltonien. Cela n’affectera pas ses esquisses, car la plupart d’entre elles sont en noir et blanc.

La rencontre avec René Goscinny, une collaboration décisive dans la création d’Astérix

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Albert est trop jeune pour servir dans le conflit, il devient artiste professionnel et rencontre son associé René Goscinny en 1951.

Dans les années 1950, Uderzo fournit les illustrations de séries de fiction historiques « Oumpah-pah » et « Jehan Pistolet » (toutes deux écrites par Goscinny) et de la bande dessinée aéronautique « Tanguy et Laverdure » (écrite par Jean-Michel Charlier).

Uderzo et Goscinny créent la série de fiction historique « Astérix » en 1959, mettant en scène des Gaulois héroïques combattant dans les guerres gauloises historiques (58-50 av. JC). Elle devient l’une des séries de bandes dessinées européennes les plus réussies, Uderzo en étant l’artiste principal de 1959 à 2004. À la mort de Goscinny en 1977, Uderzo décide de reprendre la rédaction.

Tout en écrivant ses propres histoires à succès, Uderzo est surtout considéré comme un écrivain inférieur à Goscinny. Après la mort de Goscinny en 1977, Albert Uderzo quitte les éditions Dargaud (éditeur des premiers albums d’Astérix) pour créer sa propre structure, les éditions Albert René. La maison publiera une dizaine de nouveaux Astérix et récupérera en 1998, à la suite d’un long procès, les droits d’édition sur les 25 premiers titres de la série.

Récompensé en 1999 par le Grand Prix du millénaire du Festival de la Bande dessinée d’Angoulême, Albert Uderzo écrit et dessine toujours lui-même chaque nouvel album. En 2007, Uderzo cède ses actions de la société « Editions Albert René » (qui détient les droits sur Astérix) à la maison d’édition Hachette. Il se dispute publiquement avec sa fille Sylvie Uderzo qui possède également des actions de la compagnie originale et n’est pas d’accord avec la décision de son père. 

Après quelques années passées à travailler principalement sur des nouvelles et des bandes dessinées, Uderzo annonce sa retraite en 2011.

Une reconnaissance de l’UNESCO

Selon l’Index Translationum de l’UNESCO, Uderzo est le 10e auteur francophone le plus traduit, Goscinny étant le 4e. Il est le troisième auteur de bandes dessinées de langue française le plus souvent traduit derrière René Goscinny et Hergé.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes