Michel MACRÉAU

Artiste peintre du XXe siècle, 1935-1995

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Michel MACRÉAU

Prix d’une peinture signée Macréau: 2 000 – 70 000 €

Cote de l’artiste pour une estampe ou une gravure : 100 – 500€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 1 000 – 10 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau du peintre, nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une jeunesse fragile

Michel Macréau est né à Paris en 1935 au sein d’une famille modeste. Ses études se déroulent au lycée de Sèvres où il est inscrit en filière artistique et duquel il sort diplômé en 1953.

Il s’inscrit par la suite en 1954 à une formation à l’Académie de la Grande-Chaumière qui est une école d’art privée.

En 1955 il cohabite avec des amis et sa famille au sein d’un squat de château situé dans la Vallée de la Chevreuse, où un atelier est improvisé.

Si les années 1960 lui apportent certains succès, Michel Macréau va traverser une importante période d’instabilité dans les années 1970, qui le conduit jusqu’à la dépression.

Son univers pictural, à l’image de sa vie personnelle, est tourmenté. En proie à la dépression, Macréau s’interroge et met un temps en doute sa production artistique, ce qui l’amène à moins produire et s’éloigner de la peinture pendant une période donnée.

Macréau : pionnier de la figuration libre

Fort de sa formation académique, et sous influence du majestueux Pablo Picasso, Macréau produit des dessins desquels il émane une véritable force stylistique.

Les figures humaines, plus précisément les corps, déstructurés qui habitent ses compositions, sont annonciateurs d’un style bien singulier, où les objets et motifs figurés subissent des altérations par rapport à la réalité.

À mi-chemin entre le fantastique et la représentation, Macréau s’engage sur la voie définie plus tard comme figuration libre.

L’univers anxiogène de ses peintures se caractérise par des traits physiques forcés de ses personnages, des éléments disposés çà et là, de part et d’autre de la composition. Le tout intégré dans un vaste espace chaotique chargé d’une tension expressive et de vives émotions.

Jean-Michel Basquiat, jeune talent américain à la carrière fulgurante s’illustre dans les années 1980 sur la scène underground américaine. Son style fait appel à un registre similaire à celui de Macréau, tout un univers évocateur

d’angoisses intérieures et de malaises psychologiques. Sa production, mais aussi celle de Robert Combas, redonnent confiance et un élan de créativité à Michel Macréau dans les années 1980.

Macréau dans la durée

Si les œuvres de Macréau empruntent à l’art brut, dénomination portée par l’artiste français Jean Dubuffet, d’un art qui est celui de personnes présentant des troubles mentaux, il est un artiste avant-gardiste, précurseur d’un genre nouveau, dont il lui a été peut-être difficile d’assumer la portée. Cette ascendance lui assure d’être diffusé dans la durée.

Une diffusion pérenne de ses œuvres qui est assurée par le galeriste Alain Margaron, que Michel Macréau rencontre peu de temps avant son décès. La galerie a permis à l’artiste de perdurer, rayonner durablement jusqu’en 2017, sur la scène artistique ainsi que dans les salles de vente.

Avant son décès en 1995, Macréau est l’objet de nombreuses expositions collectives et personnelles, tant en France qu’à l’étranger.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.