LE MOAL

Peintre non figuratif français de la Nouvelle École de Paris, 1909-2007

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Jean Le Moal et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean Le Moal

Jean Le Moal fait partie des figures majeures de la peinture non-figurative. Au fil de sa carrière, il s’est adonné à de nombreuses formes de création : peinture, gravure, dessin, décor monumental, costume, tapisserie, mosaïque et vitrail. Son œuvre se caractérise par une liberté totale des formes et une explosivité de la couleur. Ses grandes huiles sur toile des années 1950 et 1960 semblent connaître les estimations et les adjudications les plus élevées. Une peinture signée Le Moal est estimée entre 500 et 30 000 €.

 

Estimation minimale – maximale

Peinture 50 – 50 000 €
Dessin 150 – 3 000 €
Estampe 20 – 300 €

 

Peinture

L’huile sur toile est le medium pictural privilégié de Jean Le Moal pour ses compositions abstraites. Ce sont souvent des formats rectangulaires assez allongés, mais l’on peut aussi trouver des formes carrées ou circulaires. Un petit format, de moins de 50 cm, se vend en moyenne entre 500 et 3 000 €. Les plus grands formats peuvent atteindre une estimation haute de 50 000 €. 

Peinture Jean Le Moal

Peinture de Jean Le Moal – Terres Brûlées – Estimée 24 400 – 32 500 €

Parmi les records de vente, Mer et brisants (1958-1959, huile sur toile, 130 x 160 cm) s’est envolée à plus de 65 550 € (Perrin-Royère-Lajeunesse, Versailles, 1990).

Aquarelle

Outre quelques dessins au crayon, à l’encre et gouache, les aquarelles de Jean Le Moal sont les plus présentes sur le marché de l’art. Elles reprennent, avec une grande fluidité permise par le medium, la liberté des motifs prônée dans les peintures. Leur estimation est comprise entre 150 et 3 000 €. Les meilleures ventes concernent principalement les œuvres de la seconde moitié des années 1950 et du début des années 60. 

Dessin Jean Le Moal

Dessin de Jean Le Moal – Composition – Estimé 3 800 – 4 600 €

En 2017, une Composition de 1959 (aquarelle, 27,5 x 46 cm) a été adjugée 2 250 € chez Versailles Enchères. 

Estampe

Dans la catégorie des multiples, Jean Le Moal qui était aussi graveur, a réalisé principalement des lithographies. Elles reprennent les couleurs et les motifs des productions picturales et graphiques. Une lithographie de Le Moal s’évalue entre 20 et 300 €, le prix au marteau record ne dépassant pas cette estimation haute.

 

Qui est Jean Le Moal ? 

Les débuts de Jean Le Moal

Jean Le Moal est né en octobre 1909 à Authon-du-Perche dans le Centre-Val de Loire. Lorsqu’il a 14 ans, il réalise ses premières activités artistiques et découvre la sculpture, le dessin et la gravure. Se passionnant pour ces pratiques, il décide d’intégrer en 1926 l’École des Beaux-Arts de Lyon dans la section architecture. Lorsque Le Moal s’installe à Paris en 1929, il intègre cette fois-ci l’École des Beaux-Arts parisienne et découvre alors qu’il visite la capitale, le Louvre et ses œuvres de grands maîtres.

Très proche d’Alfred Manessier, de Jean Bertholle et d’Étienne Martin, il expose plusieurs fois avec eux et ensemble, ils participent d’ailleurs au groupe Témoignage qui réunissait des figures de la scène artistique lyonnaise. 

Une œuvre avant-gardiste et diversifiée

Dans sa peinture, Jean Le Moal abandonne très vite la figuration pour s’affranchir de tout graphisme. Entre post-cubisme coloré et quasi-abstraction des motifs, l’artiste se laisse aller à ses émotions et ne respecte aucun objet du monde sensible.

S’il semble produire un art très proche de celui des peintres plus âgés comme Jacques Villon, le succès dont il bénéficie après la Libération inscrit Jean Le Moal dans l’histoire et dans la modernité. Ses œuvres révèlent son besoin surréaliste de toucher au mystère des choses et sa volonté cubiste de construction. S’inspirant largement de la nature, Le Moal s’installe en Ardèche puis en Bretagne, et réalise des dessins et des peintures de paysages qui l’ont aussi inscrit sur la voie de la non-figuration.

À partir des années 50, Jean Le Moal, comme beaucoup d’autres peintres catholiques, va se dédier à l’art sacré et réaliser ainsi de vastes verrières pour des cathédrales, dont celle de Saint-Malo, celle de Nantes et celle de Saint-Dié-des-Vosges. Il les conçoit comme des flux de couleurs et de lumière afin de créer une atmosphère propice à la prière. À travers ses créations, Jean Le Moal ne se contente pas de suivre les règles établies par la traditionnelle peinture murale, mais il y apporte une dimension inédite qui fait de lui un véritable avant-gardiste.

Après un voyage en Amérique du Sud en 1965, Jean Le Moal est marqué par les paysages qu’il découvre. Son œuvre sera imprégnée de ces terres brûlées et de l’intensité de la lumière qu’il a pu admirer. Le renouvellement de son art se traduira par son épanouissement dans la couleur, mais aussi par la réalisation d’œuvres désormais monumentales.

Autant dans les thèmes qu’il évoque que dans les techniques qu’il utilise (peinture, dessin, gravure, tapisserie, décors…) Jean Le Moal propose une œuvre avant-gardiste.

Un artiste dont le travail a un temps était oublié

Jean Le Moal est considéré comme une des plus grandes figures de la génération des peintres non-figuratifs. Pourtant, comme ce fût le cas pour ses pairs, ses œuvres sont très vite devenues désuètes au moment de l’avènement du Nouveau Réalisme et ni ses verrières, ses tableaux de tapisserie, peinture et autres créations ne seront exposées à la Galerie de France jusqu’en 1974. La seule exposition rétrospective qui lui sera consacrée aura lieu au Musée de Vannes, en 2020. 

Pourtant, aujourd’hui la plupart des œuvres de l’artiste sont adjugées à des prix très élevés et témoignent ainsi d’un regain d’intérêt pour son travail. Son huile sur toile Les arbres (1952) a par exemple été estimée entre 15 000 et 20 000 euros puis adjugée 17 500 euros chez Sotheby’s en 2011.

Reconnaître la signature de Jean Le Moal

Jean Le Moal fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

signature jean le moal

Expertiser et vendre une œuvre de Jean Le Moal

Si vous possédez une œuvre de Jean Le Moal ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui peuvent également vous intéresser 

Jean René BAZAINE

Jean FUSARO

Bengt LINDSTRÖM

Elvire JAN

Huguette BERTRAND

Roger BISSIÈRE

Alfred MANESSIER

Gustave SINGIER

Jean BERTHOLLE