Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Comment reconnaître si un bijou est en or ?

Selon le proverbe, « tout ce qui brille n’est pas or ». Il existe aujourd’hui une production très importante de bijoux imitant l’aspect du métal précieux qu’est l’or, on s’y méprendrait sans les quelques conseils qui vont suivre. 

L’or est un métal précieux utilisé pour des ouvrages qui le sont tout autant, car sa valeur spéculative et économique est importante. Il est difficile d’imaginer qu’une bague sertie de diamants repose sur un anneau en plaqué or. Le bon sens doit être de mise pour reconnaître le métal qui constitue un bijou. 

Il existe des méthodes faciles d’accès pour permettre de déterminer si vos bijoux sont en or massif. Tout d’abord, comme nous l’avons vu, l’observation de l’objet est d’une grande importance, certaines marques et poinçons peuvent permettre de connaître le métal utilisé pour réaliser le bijou. Mais de fausses marques existent pour tromper l’acquéreur, il faut alors mettre en œuvre d’autres techniques pour démêler le vrai du faux.

L’observation est la clé

Les bijoux s’ils sont, ou prétendent être, en métal précieux comme l’or ou l’argent doivent être assortis de poinçons et/ou de marquages. Depuis le XIIIe siècle en France, et mis à part quelques évolutions, les poinçons déterminent le pourcentage de métal précieux dans chaque réalisation, c’est ce qu’on appelle communément les « carats ». 

Les métaux précieux dont l’or est le principal utilisé par les joailliers, nécessitent d’être fondus et mélangés avec d’autres métaux comme le cuivre ou le bronze, pour confectionner des bijoux. C’est ce qu’on appelle un « alliage ». L’or pur serait trop mou pour confectionner de tels objets. C’est pourquoi l’un des tests les plus efficaces consiste à mordre légèrement le bijou, au plus le métal est mou, au plus il est pur. 

L’or peut être jaune lorsqu’il est mélangé à de l’argent et du cuivre, ou encore rose, gris, blanc, vert, bleu, voire violet. Les couleurs obtenues sont le résultat d’alliages variables à plus ou moins haut pourcentage d’or pur. 

Les poinçons et/ou titrages renseignent sur le pourcentage d’or pur contenu dans l’alliage formant le bijou, pour une bague il est généralement apposé à l’intérieur de l’anneau, pour un bracelet, au niveau des fermoirs.

poinçon or pureté
Table des poinçons pour l’or (avec pureté)

L’or à 24 carats est le plus précieux et le plus pur de tous, il se reconnait par un poinçon en forme d’hippocampe ou un titrage noté « 999,9 », trop pur, il n’est pas utilisable pour confectionner des bijoux. Ensuite, l’or pur à 75 % est désigné par une tête d’aigle, ou le titrage « 750 » ou encore la marque « 18k ». Les bijoux les plus précieux sont confectionnés avec ce pourcentage d’or. L’or à 14 carats est pur à 58,5 %. Les marques qui le caractérisent se présentent sous forme d’une coquille Saint-Jacques, des titrages « 14k » ou « 585 ». Enfin, le plus faible pourcentage d’or contenu dans un objet est de 37,5 % selon la réglementation en vigueur et se matérialisent par un trèfle, ou « 9 k » ou « 375 ». À savoir que si le poinçon est inclus dans un carré, alors il s’agit de métal plaqué. 

Si les bijoux sont anciens, il est très probable qu’ils contiennent des marques différentes comme les marques des fabricants. Des ouvrages renseignent tous les poinçons depuis leur création, il est alors nécessaire d’effectuer quelques recherches. En revanche, il est recommandé de faire appel à un professionnel, si les poinçons sont trop abimés pour pouvoir les identifier ou que les recherches sont trop fastidieuses. 

Au-delà de l’observation, les techniques d’identification de l’or   

Le premier test est celui de l’aimant. Si votre bijou est attiré par l’aimant il y a de fortes chances qu’il soit en or plaqué. Si ce test n’est pas concluant, il est tout de même conseillé de pratiquer les méthodes qui vont suivre. 

L’utilisation de la javel permet de révéler l’or massif. Il suffit de plonger le bijou toute une nuit dans un bain de javel pur, si le bijou présente des oxydations c’est qu’il n’est pas en or véritable. 

Pour la prochaine astuce, munissez-vous d’un morceau d’objet en céramique. Il suffit de frotter votre bijou doucement sur la surface de l’objet, si la trace qui apparait est noire alors l’objet n’est pas en or réel.

D’autres méthodes, plus poussées, nécessitent des produits qui se trouvent dans le commerce. La première consiste à utiliser un chiffon à polir spécialement conçu pour l’or. Si à l’usage de ce chiffon, on constate un ternissement de la couleur, et que le doré laisse place à une autre couleur sur le bijou, c’est qu’il est en or plaqué. 

La dernière astuce prend la forme d’une réaction chimique et nécessite pour cela de l’acide nitrique. En projetant sur le bijou, quelques gouttes d’acide nitrique, si une réaction de couleur verte ou blanche apparait alors le bijou n’est pas en or véritable, mais certainement en or plaqué. 

pierre touche test or
Pierre de touche (Kit testeur or)

Enfin, une dernière technique et pas des moindres est le test de la « pierre de touche ». Cette technique est la plus efficace, car elle est sûre à 100 %. Elle nécessite l’utilisation d’un jaspe noir ainsi que d’acide nitrique. Il faut frotter le bijou sur la plaque de jaspe, un trait doré apparaît. Puis, l’on dépose quelques gouttes d’acide nitrique sur ce trait. Au plus l’or contenu dans le bijou est pur, au moins le trait risque de disparaître sous l’effet de l’acide nitrique.   

Notre équipe est à votre écoute pour tout renseignement et estimation de vos bijoux en or, et serait ravie de réaliser les tests, afin de pouvoir vous renseigner au mieux sur leur valeur.

Partager l'article sur :