Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Le Salon des Artistes français

Le premier Salon de l’Académie royale de peinture et de sculpture fondée en 1648 eut lieu en 1673 au Palais Royal. Par cette manifestation le but de l’Académie était de concurrencer le « Mai » de la corporation de Saint-Luc. 

Les salons se sont par la suite multipliés jusqu’à devenir un évènement annuel. Gratuit et accessible à tous le Salon attirait de nombreux visiteurs souhaitant observer les derniers travaux des artistes contemporains. 

En 1747 une requête fut formulée à l’encontre de la médiocrité des ouvrages proposés et à leur nombre de plus en plus élevé.

Un premier salon en marge des Salons officiels s’organisa en 1776. Il s’agissait de la première manifestation d’une libre expression désireuse de s’affranchir de la tutelle officielle.

Avec les évènements troubles de la Révolution il fallut attendre 1800 afin que l’attractivité auprès du public redémarre. L’Empire, la Restauration puis le Second Empire furent des périodes fastes pour l’art en général. 

En 1863, face à l’attitude des jurys du Salon qui refusèrent des œuvres d’Édouard Manet (1832-1883) notamment, Napoléon III autorisa le Salon des refusés afin de « laisser les visiteurs juges de la légitimité des réclamations ».  

De leur côté les impressionnistes organisèrent huit manifestations entre 1873 et 1886 afin de promouvoir leurs œuvres tant décriées à l’époque.

À la fin du XIXe et au début du XXe siècle les salons se multiplièrent. En parallèle, le Salon officiel de peinture et de sculpture prit le nom de Salon des Artistes français en 1880.

Les origines du Salon des Artistes français

La première manifestation du Salon des Artistes français eut lieu le 1er mai 1880. Il succéda au très officiel Salon de peinture et de sculpture de l’Académie des beaux-arts, elle-même héritière de l’Académie royale de peinture et de sculpture.

En parallèle de ce Salon soutenu par le gouvernement, de nombreux artistes cherchèrent à se soustraire à la tutelle de l’État et à l’autoritarisme académique. C’est ainsi que naquirent une multitude de salons en peu de temps : le Salon des artistes indépendants en 1884 sous l’impulsion de Georges Seurat (1859-1891), le Salon de la Société nationale des beaux-arts en 1890 conduit par Auguste Rodin (1840-1917) et Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898) notamment, ou encore, le Salon d’Automne en 1903 créé à l’initiative de l’architecte belge Frantz Jourdain (1847-1935).

La Société des Artistes français

Le 27 décembre 1880, Jules Ferry (1832-1883) alors ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts demanda aux artistes ayant participé au salon en mai de se constituer en Société des Artistes français laquelle aura pour mission d’organiser et de gérer le Salon.

Dans la continuité du Salon de l’Académie des beaux-arts, un jury était élu pour chaque discipline artistique et des récompenses étaient attribuées aux sociétaires. Cinq disciplines sont représentées : la peinture, la sculpture, la gravure, l’architecture et la photographie (depuis 2014). 

Jury Salon des artistes Français
Jury du Salon des Artistes français au Grand Palais

Les médailles de 1re, 2de et 3e classe furent remplacées en 1946 par les médailles d’or, d’argent et de bronze. Le but de telles récompenses étant d’encourager les artistes. Une médaille d’honneur vient récompenser l’œuvre dans son ensemble d’un artiste sociétaire. Enfin, des prix privés, fondés en mémoire d’artistes renommés, sont attribués par le jury à chaque salon (Prix Rosa Bonheur, Prix Ehlinger). 

Le premier président de la Société des Artistes français fut l’architecte Antoine-Nicolas Bailly (1810-1892). Les célèbres peintres Léon Bonnat (1833-1922), Édouard Detaille (1848-1912) et William Bouguereau (1825-1905) assurèrent également la présidence respectivement en 1891, 1896 et 1901. 

La Société des Artistes français a été reconnue d’utilité publique en 1883.

Antoine-Nicolas Bailly
Antoine-Nicolas Bailly premier président de la Société des Artistes français

Le lieu d’exposition du Salon des Artistes français

Depuis 1901, le Salon des Artistes français a lieu sous la nef du Grand Palais, à l’instar de nombreuses expositions parisiennes.

Elle se tenait auparavant au Palais de l’Industrie avant que ce dernier ne soit détruit pour l’Exposition universelle de 1900 et remplacé par le Grand Palais. À cette occasion un concours d’architecture avait été lancé en 1894. Il fut remporté par des architectes sociétaires des Artistes français : Albert-Félix-Théophile Thomas (1847-1907), Charles Girault (1851-1932), Henri Deglane (1855-1931) et Albert Louvet (1860-1936).

Grand Palais exposition 1900
Grand Palais lors de l’Exposition universelle de 1900

Le Salon eut lieu tous les ans sauf durant les deux guerres mondiales. Depuis 2006, le Salon des Artistes français fait partie de l’exposition « Art en capital » qui regroupe cinq salons parisiens parmi lesquels le Salon des Artistes français, le Salon des artistes indépendants, le Salon de la Société nationale des beaux-arts, le Salon Comparaisons ainsi que le Salon de dessin et peinture à l’eau.

Sur le même thème

Salon des artistes indépendants

Qui sont les peintres de la modernité ?

Partager l'article sur :