Léon BAKST

Peintre, décorateur et costumier russe, 1866-1924

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Léon Bakst, entre Russie et Orient

Léon Bakst, né le 10 mai 1866 à Hrodna et mort le 24 décembre 1924 à Rueil est un peintre mais également un costumier et décorateur de nationalité russe, considéré comme un des initiateurs du Mir Iskousstva.

Cote, prix et estimation de l’artiste Léon BAKST

Prix d’une peinture signée Baksten vente aux enchères : 600 – 600 000 €

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle : 800 – 15 000€

Estimation moyenne pour une estampe : 100 – 3 000€

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de Léon Bakst , nos experts en tableaux sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Un parcours couronné de succès 

Le jeune Léon entame sa formation au Gymnase de la capitale impériale où il prend progressivement conscience que son destin sera scellé par la création artistique. C’est pourquoi il se lance en 1883 dans le suivi des enseignements prodigués par l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, dont il sera exclu en raison d’une Pietà – représentation de la Vierge-Marie- jugée trop réaliste. Ce sera l’un de ses seuls échecs au cours de sa carrière.

Bakst décide alors de partir pour l’Italie, en 1891, puis en France où il assistera aux cours de l’Académie Julian et contribuera aux travaux de l’atelier placé sous l’égide de Jean-Léon Gérôme. Fort de ces voyages tant culturels, professionnels que spirituels, l’artiste se verra acquérir une certaine reconnaissance dans son pays natal, l’Etat russe lui passant même une commande de L’Arrivée de l’amiral Avelane et des marins russes à Paris. 

Son succès s’étendra alors à tout l’Europe, lui permettant de collaborer avec Benois et Diaghilev, de fonder le Monde de l’Art (Mir Iskusstva) et de devenir en 1906 directeur de l’Ecole Bakst et Doboujinski, où il comptera parmi ses élèves Marc Chagall.

La proximité de Bakst avec les Ballets Russes

Si une partie importante de ses toiles, notamment celles réalisées dans les premières années de sa vie d’artiste, est le produit d’influences étrangères, tirées de ses multiples séjours en France ou en Allemagne, deux sources d’inspiration marqueront à vie Bakst : l’Orient et les Ballets russes, toutes deux étant en réalité liées. 

Pour l’Orient, c’est notamment les esquisses de Bakst comme La Sultane qui passeront la postérité et prouveront à quel point la richesse orientale, ses arabesques et ses couleurs chaudes auront un impact certain sur le travail de l’artiste.

Quant aux Ballets Russes, ils sont l’occasion pour Bakst de présenter une autre facette de sa perspective artistique : ses talents de costumier. C’est lui, par exemple, qui réalisera les décors et les costumes de Shahrya et ses frères, conte… d’inspiration orientale.

Une singularité avant-gardiste 

Moins d’un siècle après la fin du classicisme, Bakst propose un paradigme porté à la fois sur le Vrai, faisant de lui un peintre aux inspirations réalistes, et en même temps complètement excentriques avec la représentation d’étoffes de toutes les couleurs ou encore de paysages à la limite de l’onirisme.

Le tableau La Sultane Jaune, vendue plus de 1 085 000 euros chez Christies, illustre bien la capacité bakstienne à puiser dans le génie artistique et les cultures étrangères pour parvenir à la création de chefs-d’œuvres saisissants. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.