Henri Cartier-Bresson

photographe français du XXème siècle , 1908-2004

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Cote, prix et estimation de l’artiste Henri Cartier-Bresson

Photographie : 340-52.000 €

Estampe : 80-900 €

Si vous souhaitez faire estimer une œuvre d’Henri Cartier-Bresson, nos experts s’en chargent.

La jeunesse de Henri Cartier-Bresson et la découverte de la photographie

Né à Chanteloup, en Seine-et-Marne, Henri Cartier-Bresson développe très tôt une forte fascination pour la peinture, et en particulier pour le surréalisme. En 1932, après avoir passé un an en Côte d’Ivoire, il découvre le Leica — son appareil photo préféré par la suite — et se passionne pour la photographie. En 1933, il expose pour la première fois à la Julien Levy Gallery de New York. Il réalise ensuite des films avec Jean Renoir. 

Une œuvre rythmée par les guerres du XXe siècle

En 1937, Cartier-Bresson réalise un film documentaire, son premier, sur l’aide médicale pendant la guerre civile espagnole. C’est également à cette date qu’il réalise ses premières photographies de reportage pour des journaux et des magazines. Son enthousiasme pour le cinéma est d’autant plus grand que, de 1936 à 1939, il travaille comme assistant du cinéaste Jean Renoir dans la production d’Une Partie de campagne et La Règle du jeu. En tant que photographe, il se sentait redevable aux grands films qu’il avait vus dans sa jeunesse. Ils lui ont appris, dit-il, à choisir précisément le moment expressif, le point de vue révélateur. L’importance qu’il accorde aux images séquentielles dans la photographie fixe peut être attribuée à sa préoccupation pour le cinéma. 

Pris prisonnier de guerre en 1940, il s’évade à sa troisième tentative en 1943 et se joint par la suite à une organisation clandestine pour aider les prisonniers et les évadés. En 1945, il photographie la libération de Paris avec un groupe de journalistes professionnels, puis tourne le documentaire Le Retour. 

La reconnaissance : Magnum Photos et la Fondation Henri Cartier-Bresson

En 1947, avec Robert Capa, George Rodger, David « Chim » Seymour et William Vandivert, il fonde Magnum Photos. L’agence est composée des photojournalistes les plus talentueux de l’époque, et Henri Cartier-Bresson Cartier-Bresson se concentre alors plus que jamais sur la photographie de reportage. Après trois années passées en Orient, il revient en Europe en 1952, où il publie son premier livre, Images à la Sauvette (publié en anglais sous le titre The Decisive Moment). 

Il explique : « Pour moi, l’appareil photo est un carnet de croquis, un instrument d’intuition et de spontanéité, le maître de l’instant qui, en termes visuels, questionne et décide simultanément. C’est par économie de moyens que l’on arrive à la simplicité d’expression. » 

À partir de 1968, il commence à réduire son activité photographique, préférant se concentrer sur le dessin et la peinture. En 2003, fort de sa notoriété, il crée la Fondation Henri Cartier — Bresson à Paris pour la conservation de son œuvre. Cartier-Bresson a reçu un nombre extraordinaire de prix, de récompenses et de doctorats honorifiques. Il est décédé à son domicile en Provence le 3 août 2004, quelques semaines avant son 96e anniversaire. 

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Newsletter

Suivez toute l’actualité de Mr Expert en vous abonnant à notre newsletter, et recevez chaque fois toutes les nouvelles de notre activité.