Le journal

Toute l'actualité de Mr Expert et du marché de l'art

Vous avez des questions ?

Quelle est la cote des BD d’Astérix ?

Avec plus de 380 millions d’albums vendus, la BD Astérix est la plus populaire en France et dans le monde. Le 26 mai 2020, la famille du célèbre dessinateur du petit gaulois, Uderzzo, a mis en vente aux enchères chez Artcurial des encres originales de la BD à succès. La vente, réalisée en faveur des hôpitaux de Paris a récolté la somme de 390 000 euros, pour un total de seulement cinq lots.

Planche extraite de « La Rose et le glaive », adjugée à 80 000 € chez Artcurial

Cette vente laisse une idée de la valeur des albums d’Astérix pour les planches exceptionnelles et originales dont sont tirées les illustrations des fameuses BD. Il faut revenir sur l’histoire de l’irréductible gaulois pour mieux en comprendre le succès et en déterminer la cote. 

Un village peuplé d’irréductibles Gaulois…  

La BD initialement intitulée « Astérix le Gaulois » est née en 1959 de la collaboration entre le scénariste René Goscinny et le dessinateur André Uderzzo. Publiée dans le journal français Pilote jusqu’en 1973, l’histoire est progressivement éditée en format cartonné aux éditions Dargaud puis aux éditions Hachette à partir de 1988. Les dix derniers albums ont été confiés aux éditions Albert René. 

Photographie de René Goscinny et André Uderzo

Le succès de cette BD vient avant tout du scénario imaginé par Uderzzo. « Un village peuplé d’irréductibles Gaulois » vous connaissez la suite ! Le succès est immédiat. Entre satire de la société française et humour à toute épreuve, les aventures du gaulois et de son ami Obélix n’en finirent plus de séduire le monde. Ces aventures sont actuellement traduites dans 111 langues à travers le monde. Le succès se poursuit au cinéma avec de nombreuses adaptations. 

Les critères d’une bonne potion magique 

La valeur des BD d’Astérix dépend non seulement de sa date de publication, mais également et surtout de son état de conservation. Un exemplaire en mauvais état perd automatiquement les trois quarts de sa valeur, et ce, peu importe, l’année de parution.

Plus l’édition est ancienne plus l’album est recherché et le prix élevé. De nombreux sites d’amateurs et de collectionneurs de la BD la plus populaire répertorient les valeurs estimatives des BD selon leurs années de parution et leur état. 

Pour les petits, mais surtout pour les grands 

Si la collection de BD est avant tout un passe-temps de passionnés, il peut révéler un aspect spéculatif non négligeable. Chaque BD est unique aux vues de son état de conservation et de son année d’édition. Il existe autant d’estimations qu’il existe de BD. 

Par exemple, on sait que les albums récents ne valent pas plus de 10 euros en brocante, s’ils sont en très bon état. La valeur d’une BD d’Astérix commence à être intéressante lorsqu’il s’agit d’éditions anciennes, c’est-à-dire des années 1960 et en très bon état. Leur valeur est de 100 euros minimum, et souvent beaucoup plus notamment pour les éditions originales parfaitement conservées. 

Pour les éditions des années 1970, la cote chute déjà puisqu’un album ne vaut alors en moyenne qu’une vingtaine d’euros. Les albums en langue étrangère et édités en nombre ont une cote équivalente aux albums édités en langue française. 

Rare tirage d’une BD Asterix et Obélix, d’une valeur de 1 000 €

Les collectionneurs se concentrent donc sur les albums des années 1960 et les éditions originales. Une BD d’Astérix le gaulois, éditée en 1961 et en bon état peut se vendre pour plus de 6 000 euros. Tout dépend également de la rareté de l’exemplaire. Ainsi, un album de la Serpe d’or édité en 1962, de par sa rareté, et s’il est en bon état peut espérer se vendre pour 8 000 euros voire au-delà. 

Pour vos BD, n’hésitez pas à faire appel à nos services et à notre équipe d’experts, qui se feront un plaisir de vous renseigner en tout point sur leurs valeurs, ainsi que sur les moyens de les vendre. 

Partager l'article sur :