POUGNY

Peintre franco-russe du XXe siècle, 1892-1956

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Jean Pougnyet souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre oeuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Jean POUGNY

Jean Pougny se découvre très tôt un talent pour le dessin et la peinture. Formé à l’Académie Julian, il s’inspire de deux courants artistiques de son époque, le fauvisme et le cubisme. Ses travaux prennent une nouvelle direction lorsqu’il se marie avec une artiste, Xénia Bogouslavskaïa, tous deux intrigués par un courant plus futuriste, puis constructiviste et enfin, quelque peu néo-impressionniste.

 

Estimation minimale – maximale

Peinture 100 – 2 350 000 €
Dessin 50 – 150 000 €
Estampe 20 – 10 000 €
Sculpture 1 000 – 98 600 €

 

Si vous souhaitez faire estimer un tableau de l’artiste, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Peintures

L’artiste réalise des toiles, majoritairement à l’huile, estimées entre 150 et 2300000 euros. Les prix s’ouvrent sur des tableaux néo-impressionnistes à 100 euros et notamment des compositions florales.

Peinture Jean Pougny

Peinture de Jean Pougny – Estimé 35 000 £ – 50 000 £

Il réalise aussi des paysages ou bien des portraits avec Vue d’un village français, entre 500 et 800 euros et Arlequin à la Mandoline, 1931-1932 entre 40700 et 58000 euros. Ses tableaux les plus recherchés sur le marché de l’art sont ceux inscrits dans les courants constructivistes et cubistes, aux formes très géométriques et linéales. Chaise et Boîte à Chapeaux, 1917-1919, est ainsi estimé entre 1500800 et 2300700 euros. Ses natures mortes ont, elles aussi, un grand succès, Instrument de Musique et Vase de Fruits se vendant 407880 euros. 

Dessins & aquarelles

Les estimations des dessins de Jean Pougny s’ouvrent sur un certain nombre de croquis au crayon dès 50 euros, comme Arlequin musicien, Personnage ou encore L’Orateur

Dessin Jean Pougny

Dessin signé Jean Pougny – Estimé 900 € – 1 100 €

Les paysages et natures mortes sont de nouveaux nombreux, souvent réalisés à la gouache avec Au parc, 1927, entre 900 et 1 100 euros ou encore Le Moulin Rouge, entre 2 000 et 3 000. Mais nous retrouvons aussi beaucoup de dessin et aquarelles cubistes et constructivistes avec Cellist, 1919, entre 16000 et 18000 euros et Komposition, 1916, entre 1 300 et 2 300 euros. L’estimation la plus haute est d’ailleurs Konstruktivistische Komposition, entre 130000 et 150000 euros, vendu 70000 euros. 

Estampes

Les estampes de Jean Pougny sont estimées entre 20 et 10300 euros. Elles s’ouvrent sur un grand nombre de lithographies de paysages ou de scènes du quotidien comme Scène de plage, entre 40 et 60 euros, ou encore La Ville, entre 70 et 80 euros. 

Nous retrouvons aussi des lithographies plus néo-impressionnistes comme son portrait Compositions, vendu 210 euros ou encore des linogravures, très demandées sur le marché de l’art, plus constructivistes comme son Intérieur/La Ville, 1916-1919, vendu pour 450 euros. L’Atelier, 1914-1920, entre 3 600 et 6 100 euros ou encore Billardspieler, 1922, ainsi que beaucoup d’autres, ont un grand succès et sont estimés entre 2 800 et 6 100 euros. C’est d’ailleurs cette dernière linogravure qui se vend au prix le plus élevé, soit 3 222 euros.

Sculptures

L’artiste produit aussi quelques sculptures estimées entre 1 000 et 98000 euros comme Cartes et dés, entre 40000 et 60000 euros ou encore Systematic construction, entre 82000 et 98000 euros. C’est une autre version, produite entre 1920 et 1925 qui se vend au prix de 106303 euros.
 

Qui est Jean POUGNY ?

La peinture : une passion contestée

Jean Pougny est un peintre né le 20 février 1892) Kuokkala (ville située dans la province de Saint-Pétersbourg, aujourd’hui en Finlande) et mort à Paris le 28 décembre 1956. Fils d’un violoncelliste, petit fils du célèbre compositeur italien Cesare Pugni, Ivan Pougny suit des études au lycée militaire de Saint-Pétersbourg et montre un intérêt pour le dessin et la peinture dès son plus jeune âge. En désaccord avec ses parents, qui le destinent à une carrière militaire, il s’installe dès 1904 dans un atelier de Saint-Pétersbourg. 

En 1910, et pendant un an, Jean Pougny part pour Paris où il travaille à l’Académie Julian et où il découvre une passion pour le fauvisme et le cubisme, deux courants qui le marqueront tout au long de sa carrière. 

Jean Pougny, peintre de la modernité

De retour à Saint-Pétersbourg en 1912, il participe à diverses expositions, dont celle de « l’Union de la Jeunesse », où il rencontre Malévitch et Tatline, entre autres. Cette même année, il épouse Xénia Bogouslavskaïa, elle-même artiste. Les jeunes époux fondent alors un atelier qui devient vite le repère des peintres et des poètes futuristes. 

Jean Pougny ne se limite pas à une production picturale. Peintre engagé, sa production théorique avant-gardiste constitue également les fondements de son art. Ainsi, dans les années 1915-1916, il organise des expositions novatrices, parfois provocatrices, telles que la « Première exposition futuriste de tableaux de Tramway V » ou la « Dernière exposition futuriste de tableaux 0,10 » qui, toutes deux, font polémique. Aux côtés de Malevitch, Jean Pougny adhère alors au suprématisme. 

L’innovation théorique dont il fait preuve est saluée par sa nomination de professeur aux Ateliers libres de Pétrograd en 1918. En 1919, il se rend à Vitesbek sur invitation de Chagall pour y donner des cours et des conférences. Alors que la situation politique s’aggrave, il s’exile à Berlin de 1921 à 1924, puis à Paris, où il francise son nom. Dès 1934, il est pleinement intégré au mouvement de la peinture française et participe à de nombreuses expositions. 

Les dernières années parisiennes

Ce sont les toiles de cette période parisienne qui sont aujourd’hui les plus connues et les plus appréciées. Alors que ses années d’expérimentation, de 1912-1922, exploraient des styles et des courants picturaux divers (fauvisme, cubisme, futurisme., constructivisme…), il paraît, pendant les trente dernières années de sa vie, se stabiliser dans sa manière de peindre. 

Ses natures mortes de petit format sont caractéristiques de cette dernière période. En atteste le format très insolite, particulièrement allongé, de Intérieur, Armoire blanche et chaise noire (1948), une toile adjugée 43 570 euros par Christie’s (Londres, 25 juin 2008). D’autres œuvres, qualifiées de néo-impressionnistes, sont très appréciées du marché de l’art. On peut citer à cet effet La plage à Juan les Pins, vendue 60 250 euros (Christie’s, Paris, 3 décembre 2007) ou encore Jardin vendue 10 970 euros (Christie’s, Londres, 4 juin 2009). 

Figure centrale de l’avant-garde russe, puis intégrés à la peinture française, les œuvres de Jean Pougny traduisent cette dichotomie radicale. Actif jusqu’à la fin de sa vie, notre artiste s’éteint le 28 décembre 1956, et est aujourd’hui enterré dans le cimetière de Montparnasse. 

Expertiser et vendre une oeuvre de Jean Pougny

Si vous possédez une oeuvre de Jean Pougny ou tout autre objet, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre oeuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

D’autres artistes qui peuvent vous intéresser

Alexandra EXTER

Alexander RODCHENKO

Wassily KANDINSKY

Natalia Gontcharova

Marc Chagall

Ivan Vasilievitch KLIUN

Robert PIKELNY

Anton PEVSNER

Vadim Georgievic MELLER