Lyonel FEININGER

Peintre, graveur, auteur de bandes dessinées et caricaturiste germano-américain, 1871-1956

Vous avez des questions ?

Vous avez en votre possession une œuvre de Lyonel Feininger et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre tableau, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Lyonel FEININGER

Prix d’une peinture signée Feininger : 20 000 – 7 000 000€

Estimation d’un dessin ou d’une aquarelle de l’artiste en vente aux enchères : 3 000 – 40 000€

Cote de l’artiste pour une estampe : 700 – 8 000€

Présentation de l’artiste

Résolument un artiste aux multiples talents, Lyonel Feininger est un peintre germano-américain membre du mouvement expressionnisme allemand, mais également graveur, caricaturiste, auteur de bandes dessinées et photographe.

Un premier succès en tant qu’illustrateur

Né à New York de parents concertistes d’origine allemande, il partira suivre sa formation artistique aux beaux-arts de Berlin puis de Paris. Dès 1905, il réalise des caricatures humoristiques aux penchants anthropomorphiques pour les revues allemandes Ulk ou encore Lustige Blätter et des dessins pour les bandes dessinées publiées par le quotidien américain Chicago Tribune. Il livrera également quelques dessins au magazine satirique français Le Témoin.

Son œuvre picturale et gravée

Feininger abandonnera les illustrations pour se consacrer pleinement à la peinture dès 1911, après contemplation des œuvres de Vincent Van Gogh à la galerie Bernheim-Jeune et des cubistes au Salon des indépendants à Paris. Fidèle aux préceptes cubistes, il se détournera des éléments figuratifs pour recomposer à l’infini ses compositions. Leurs thèmes centraux étant la ville et l’architecture de ses monuments, notamment les églises des bourgs de Thuringe qui peuvent être assimilées à un travail sériel (Vollersroda, Gelmeroda). Son apprentissage des couleurs ayant été réalisé auprès du maître Robert Delaunay, son cubisme conserve un certain lyrisme : la couleur est au service de la lumière et du spirituel.

Il convient de souligner que Feininger fut un membre actif de la Sécession berlinoise dès 1909, groupe fondé en réaction au conservatisme de l’Association des artistes de Berlin, mais également un associé du groupe expressionniste Die Brüke de Dresde aux côtés de Ernst Ludwig Kirchner, Karl Schmidt-Rottluff entre autres.

Par ailleurs, l’architecte designer Walter Gropius l’invitera en 1919 à l’école d’architecture et d’arts appliqués de Weimar, le Bauhaus, pour qu’il y dirige l’atelier d’impression. Il y réalisera ses premières lithographies et eaux — fortes, sa gravure sur bois expressionniste La cathédrale du futur étant le frontispice du Manifeste du Bauhaus.

Dès 1933, Lyonel Feininger dût subir les conséquences de la montée en puissance du nazisme : le Bauhaus fut contraint de fermer et l’artiste, étant citoyen américain, de s’exiler aux États-Unis. Ses œuvres furent aussi exclues des musées, taxées d’art « dégénéré » et exposées à la Entartete Kunst. De retour dans sa ville natale, Feininger se remettra à la peinture et bénéficiera d’une rétrospective de son vivant au Museum of Modern Art en 1944 puis au Whitney Museum un demi-siècle après sa mort.

Son œuvre photographique

Souvent délaissée au profit de son œuvre picturale, Feininger est aussi reconnu pour ses photographies qu’il commença sur le tard, à presque soixante ans, après son passage au Bauhaus. Durant sa période la plus productive de 1928 à 1939, il expérimenta des techniques photographiques d’avant-garde telles que les vues panoramiques de New York ou encore les vues nocturnes de l’architecture géométrique du campus de Dessau. Son fils, Andreas Feininger, est d’ailleurs un photographe américain formé au Bauhaus de Dessau et mondialement célèbre pour ses prises de vue au téléobjectif notamment.

Parmi ses œuvres principales peuvent être citées : Soulèvement (1910), Gelmeroda XII (1929), Manhattan II (1940).

Vente aux enchères notable : Artcurial, 29 mai 2011, Hafen von Swinemünde, huile sur toile, 1915 : 5,7 M€.

Reconnaître la signature de Lyonel Feininger

Comme beaucoup d’artistes, Lyonel Feininger ne signait pas la totalité de ses œuvres. Cependant, vous retrouverez ci-dessous un exemple de signature afin de vous faire une première idée. Des variantes de cette signature existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

 

Expertiser et vendre un tableau de Lyonel FEININGER

Si vous possédez un tableau de Feininger ou tout autre dessin, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre tableau. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.

Les artistes qui pourraient vous intéresser

Plus d'artistes