Karl Pierre DAUBIGNY

Peintre français, 1846-1886

Vous avez des questions ?

Mr Expert

01 83 77 25 60

Vous avez en votre possession une œuvre de Karl Daubigny et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre œuvre, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

Cote, prix et estimation de l’artiste Karl Daubigny

Prix d’une peinture signée Karl Daubigny en vente aux enchères : 450 – 50 000 €

Prix pratiqué pour un dessin ou une aquarelle : 300 – 2 500 €

Si vous souhaitez faire estimer un objet signé ou attribué à Karl Daubigny, nos experts sont à votre disposition pour une expertise gratuite.

Une passion partagée

Karl Daubigny, né en 1846 à Paris, fut dès son plus jeune âge l’élève de son père, le célèbre Charles-François Daubigny qui marqua l’art du XIXe siècle par son rôle dans l’évolution de la représentation du paysage à cette époque. C’est ainsi que Karl accompagne son père ainsi que ses amis, Corot et Daumier dans leurs excursions de peinture en plein air. En parallèle de cet enseignement empirique, il suit des cours de peinture à l’Académie du Père Suisse. À partir de 1860, Karl Daubigny fait des séjours réguliers avec sa famille à Auvers-sur-Oise, qui après Fontainebleau, Barbizon et Senlis, devient une colonie de peintres désireux de s’exercer sur le motif, loin de l’agitation parisienne. Outre l’importance que revêt Auvers dans sa production, Daubigny, contemporain des premiers impressionnistes tel Boudin ou Jongkind, profitera également du développement du chemin de fer crée en 1847 entre Paris et le Havre, afin de peindre les villes côtières de Trouville, Villerville ou encore Honfleur. Grâce à cet intense travail aux côtés de son père, il participe au Salon dès 1863, obtient sa première médaille en 1865, ce qui lui permettra par la suite d’être représenté à l’Exposition Universelle en 1867.

L’influence paternelle

De par son éducation artistique, ses débuts sont fortement marqués par la production de son père. Ce dernier issu de l’école naturaliste de Barbizon exprime toute la magnificence de la nature, sa beauté et sa quiétude. Cependant son père et par la même Karl développent dans les années 1860 un art teinté d’impressionnisme avec une recherche particulière sur les effets de ciel et de la mer, travaillant par petites touches. Au fur et à mesure des années, à partir de 1875, Karl Daubigny finit par se dégager de l’empreinte de son père afin de mettre en place sa propre esthétique, tout en tentant de se tenir écarté des luttes et des compétions des écoles stylistiques. C’est ainsi que bien que le fils continue à porter le même regard sur le paysage et le motif que son père, Karl met en place une peinture qui peut être qualifiée de plus expressionniste avec une touche plus tourmentée et plus vigoureuse comme des marines, thème qui sera par ailleurs sa spécialité après ses fréquents voyages sur la côte. En effet ses marines sont peintes de larges coups de pinceau, de manière libre, et davantage impressionniste. Cette influence n’est pas surprenante quand on sait que le jeune Daubigny accompagna son père et Monet dans une excursion de peinture en Hollande en 1871 et 1872. Il reprend ainsi dans les œuvres de ces années, la palette chromatique de Monet ainsi que sa manière de peindre par touches superposée et empâtée. Enfin, à partir de 1880, il s’attache à travailler davantage ses reflets lumineux et sa palette, jusqu’ici tourmentée à la manière des peintres de Barbizon, s’éclaircit.

Dans l’ombre de son père

Malheureusement son évolution artistique prend brutalement fin suite à sa mort prématurée en 1886. Bien que présentant régulièrement des œuvres aux salons et recevant de nombreuses médailles, Karl Daubigny fut quelque peu éclipsé par son père. Ses œuvres bien que présentes sur les cimaises de nombreux musées, tels celui du musée d’Orsay, au Rijksmuseum de La Haye et au Bristol muséum, sont en réalité souvent mises en perspective face à celles de son père, dans les expositions qui lui sont dédiées. C’est ainsi que l’artiste fut présenté dans l’exposition « From Delacroix to Dufy: Cliffs and Rocks » (De Delacroix à Dufy, Falaises et Rochers) au musée des Terre-neuvas à Fécamp en 1998, puis en 2000 à Auvers-sur-Oise présentant le père et le fils, et enfin en 2020 au musée Eugène Boudin à Honfleur, reprenant le même paradigme.

Cette ombre se retrouve également dans les résultats des ventes aux enchères où les œuvres de Karl sont quelque peu éclipsées par celles de son père comme le montre la toile vendue chez Sotheby’s en 2015 pour 11 875 euros tandis que celles de son père dépassent régulièrement les 30 000 euros.

Reconnaître la signature de Karl Daubigny 

Karl Daubigny fait partie de ces nombreux artistes qui ne signaient pas la totalité de leurs œuvres. Cependant, un exemple de sa signature vous est présenté ci-dessous afin de vous faire une première idée. Quelques variantes existent : n’hésitez pas à contacter un de nos experts pour authentifier une signature de manière formelle.

Expertiser et vendre une œuvre de Karl Daubigny

Si vous possédez une œuvre de Karl Daubigny ou tout autre objet, sollicitez nos experts via notre formulaire en ligne pour obtenir une estimation ou une expertise. Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre œuvre. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre œuvre au meilleur prix.