Estimation d’Instrument de musique

Faites estimer un instrument de musique

Vous avez des questions ?

Réaliser une estimation gratuite >

Archet français

Vous avez en votre possession un instrument de musique et souhaitez en connaître la valeur ? Nos Experts réalisent gratuitement une expertise de votre archet français, vous communiquent une estimation du prix de marché, puis vous accompagnent pour réaliser une vente au meilleur prix.

L’archet français

L’archet se présente sous la forme d’une baguette de bois dont les musiciens jouant d’instruments à cordes frottées se servent pour obtenir une vibration ; dont le corps principal de l’instrument se charge d’y donner la portée sonore.

Ainsi la pratique du violon, du violoncelle, de la contrebasse, ou de la viole de gambe nécessite le recours à cette pièce spécifique, représentée selon une forme d’arc.

Travaillé usuellement dans le bois Brésil ou bois Pernambouc peut également être conçu à partir de fibre de carbone. La qualité du bois utilisé pour la fabrication des archets joue un rôle important pour en déterminer la valeur.

Une histoire d’école, de famille

À partir du XVIIe siècle, l’archet est fonction d’une école ou d’un instrumentiste. Il évolue au gré de ces musiciens, et prend un nouvel élan dès le XVIIIe siècle à travers la maîtrise artisanale de facteur d’archets, devenant dans la foulée des pièces signées.

En France une importante famille d’archetiers de génération en génération, contribue à l’ascension de cette pièce maîtresse et des déploiements de l’archet, à savoir la famille Tourte. Sous cette impulsion familiale, l’archet est fabriqué à partir de bois de Pernambouc, un bois dense toutefois plus élastique.

Le recours à ce matériau spécifique a véritablement permis aux artisans d’obtenir des réalisations haut de gamme.

François-Xavier Tourte formé au métier d’horloger avant de devenir archetier, côtoie les violonistes contemporains Jean-Baptiste Viotti et Rodolphe Kreutzer. À leur contact, Tourte travaille au déploiement d’un archet d’un nouvel ordre, présentant une esthétique concave amincie du talon à la pointe. Il redéfinit ainsi l’archet qui passe de simple accessoire au statut d’œuvre d’art en soi.

De nos jours le savoir-faire français est perpétué par Jean-François Daber un archetier installé dans la région lyonnaise, dont la fonction nécessite un renouvellement de mode de fabrication de ces pièces dans un secteur où la concurrence est rude.

L’archet, pièce d’art

La valeur d’un archet augmente avec les siècles, comme il est en souvent le cas pour les instruments de musique.

Parmi les pièces d’archèterie de qualité ayant connu de belles heures sur le marché de l’art, il est possible de citer les pièces signées du nom de Dominique Peccate dont la cote oscillait entre 50 000 et 80 000 euros il y a quelques années, pour un archet de facture XIXe.

Un archet de violon de réalisation haut de gamme signé de l’artisan François-Xavier Tourte de l’année 1825 s’est vendu 576 000 euros en 2017 lors d’une vente aux enchères de Vichy, devenant alors le plus cher archet vendu à échelle internationale.

Estimer et vendre un archet français

Si vous possédez un archet français ou tout autre instrument de musique, demandez une estimation gratuite via notre formulaire en ligne.

Vous serez ensuite contacté par un membre de notre équipe, composée d’experts et de commissaires-priseurs, afin de vous communiquer une vision indépendante du prix de marché de votre archet français. Dans le cadre d’une éventuelle vente, nos spécialistes vous conseilleront également sur les différentes options possibles pour vendre votre instrument de musique au meilleur prix.

Réaliser une estimation gratuite >

Les artistes qui pourraient vous intéresser

    Plus d'artistes